Metz

Antonetti dézingue l'arbitrage après la défaite à Monaco

Commentaire(s)
Frédéric Antonetti, l'entraîneur du FC Metz.
Frédéric Antonetti, l'entraîneur du FC Metz.

Ce samedi après-midi, en ouverture de la 31ème journée de Ligue 1, le FC Metz a lourdement chuté sur la pelouse de l'AS Monaco (4-0, résumé et notes). À l'issue de cette large défaite concédée sur le Rocher, Frédéric Antonetti, l'entraîneur des Grenats, s'est fendu d'un coup de gueule contre l'arbitrage lors de son passage en conférence de presse. Le technicien mosellan ne digère pas le penalty qui a permis aux Asémistes d'ouvrir le score et tient à le faire savoir.

"Il y a beaucoup de choses à dire sur ce match. On a été battu par une très belle équipe de Monaco. On a été au niveau durant cinquante minutes. Ensuite, on fait une erreur qui amène le penalty. Mais bon, s'il y a penalty là, il faut que je change de métier. Le gardien est emporté par son élan alors que le joueur (Ndlr, Stevan Jovetic) a déjà frappé. L'arbitre peut se tromper. Mais pas le VAR. Cette saison, M. Hamel nous a arbitrés trois fois (Ndlr, quatre fois en fait), il a sifflé quatre penalties (Ndlr, cinq en fait) dont 2 litigieux", a pesté le technicien corse, et d'étayer ses propos : "Contre Monaco et contre Angers. Quand je dis ça, j'estime qu'il y a 1 % de chance qu'il y ait penalty. Sur le 3-0, le ballon est sorti de 10 cm. Le VAR peut corriger quand même. Cela n'a pas été fait. Le très haut niveau ne permet pas l'erreur et l'approximation. À 0-0, Lecomte a fait un arrêt de grande classe. À 2-0, cela a été plus compliqué et on a la tête dans le sac".