LDC

L'AS Monaco surclasse le Sparta Prague et fonce vers les barrages (analyse et notes)

Loïc Poyade
L'AS Monaco a dominé le Sparta Prague (0-2), ce mardi soir lors du 3ème tour préliminaire aller de la LDC.
L'AS Monaco a dominé le Sparta Prague (0-2), ce mardi soir lors du 3ème tour préliminaire aller de la LDC.

Ce mardi soir, l'AS Monaco s'est logiquement imposée sur la pelouse du Sparta Prague (0-2), lors du 3ème tour préliminaire aller de la Ligue des Champions. Sérieux et déjà inspirés, les Monégasques foncent vers les barrages.

Ligue des champions - 3rd Qualifying Round

Sparta Prague
0 - 20 - 1 Monaco
37' A. Tchouaméni
59' K. Volland

LE FAIT DU MATCH

Les joueurs de l'AS Monaco se plaignent de cris racistes. D'un gros coup de casque, consécutif à un bon corner botté par Aleksandr Golovin, Aurélien Tchouaméni vient de placer les Rouge-et-Blanc en tête au tableau d'affichage (37ème). Mais, alors qu'il fête son but devant les plus fervents supporters du club tchèque, le milieu de terrain est manifestement victime de cris hostiles et racistes. Selon Canal +, des cris de singe auraient notamment été entendus. Les joueurs monégasques se sont alors dirigés vers le corps arbitral et les officiels du match pour se plaindre. Finalement, après quelques minutes de discussions, un appel du speaker ainsi qu'un message diffusé par l'UEFA sur les écrans géants du stade, la partie a pu reprendre, dans un climat toutefois moins serein.

LES BUTS

0-1 (37ème) : L'AS Monaco prend les devants ! Sur un corner botté côté droit, sortant, par Aleksandr Golovin, le ballon arrive sur Aurélien Tchouaméni. Après s'être défait du marquage de Tomáš Wiesner, le milieu de terrain asémiste, lancé vers le point de penalty, catapulte une tête surpuissante dans les filets tchèques. Florin Nita, le portier du Sparta, ne peut rien faire.

0-2 (59ème) : L'AS Monaco fait le break ! Servi à la limite du hors-jeu sur la droite de la surface par Aleksandr Golovin, Kevin Volland tente une frappe rasante du droit mais perd son duel face à Florin Nita. L'action se poursuit et Sofiane Diop, à peine entré en jeu, prend alors le meilleur sur Michal Sáček. De la tête, le jeune ailier parvient à retrouver l'attaquant allemand, qui termine de volée et du gauche, en force, de près.

L'HOMME DU MATCH

Aurélien Tchouaméni (AS Monaco). Le milieu de terrain avait terminé la saison 2020-2021 en boulet de canon, il repart visiblement sur les mêmes bases. Dans l'entrejeu, il a totalement régné sur le match (77 ballons touchés, 85% de passes réussies, 1 passe clé), se montrant tout simplement impressionnant à la récupération ainsi que dans les duels (11 duels gagnés sur 13). Outre son activité incessante (4 interceptions, 5 tacles), il a ouvert le score d'un très beau coup de tête. Averti pour un geste d'humeur en fin de match (83ème), il a livré une prestation de très grande qualité.

LES CONSÉQUENCES

Sûre de sa force, l'AS Monaco a fait, et bien fait, le travail sur la pelouse du Sparta Prague. Maîtres de leur sujet, les hommes de Niko Kovac ont remporté un succès très convaincant, qui aurait même pu être plus large (frappe de Youssouf Fofana repoussée sur la ligne à la 41ème, face-à-face perdu par Ismail Jakobs à la 79ème). La première manche dans la poche, les joueurs du Rocher, en ballottage très favorable pour rallier les barrages de la compétition, devront désormais terminer le travail lors du retour, prévu mardi prochain (20 heures) au Stade Louis-II.