L1

L'AS Monaco s'offre le derby face à l'OGC Nice (résumé et notes)

Commentaire(s)
L'AS Monaco s'est imposée sur la pelouse de l'OGC Nice (1-2), ce dimanche après-midi en Ligue 1.
L'AS Monaco s'est imposée sur la pelouse de l'OGC Nice (1-2), ce dimanche après-midi en Ligue 1.

Le derby de la Côte d'Azur, disputé ce dimanche après-midi à l'Allianz Riviera, a tourné à l'avantage de l'AS Monaco, qui s'est imposée sur la pelouse de l'OGC Nice (1-2), en cette 10ème journée de Ligue 1. Grâce à ce succès, le premier depuis 2015 en terres azuréennes, le club du Rocher grimpe à la 6ème place du classement (17 points), et double le Gym, 7ème (17 points).

Ligue 1 - 10e Journée

Nice
1 - 20 - 1 Monaco
P. Lees Melou 69'
23' A. Disasi
53' S. Diop

En confiance après leur carton réussi contre Bordeaux (4-0) dimanche dernier, les joueurs de la Principauté ont démarré ce derby de la Côte d'Azur tambour battant. Sur leur première incursion dans le camp des Aiglons, ils ont même été proches d'ouvrir la marque. Ainsi, Kevin Volland a d'abord trouvé la barre transversale de Walter Benitez (3ème), qui s'est ensuite interposé de la main gauche sur la tentative de Wissam Ben Yedder (3ème). Pris à la gorge et amoindris par de très nombreuses absences (Dante, Youcef Atal, Hassane Kamara et Danilo Barbosa), les Niçois ont copieusement souffert en ce début de premier acte. À chaque action, Monaco a été dangereux. Heureusement pour le Gym, Walter Benitez a fait front, repoussant encore les nouvelles tentatives de Kevin Volland (8ème), Youssouf Fofana (9ème) et Wissam Ben Yedder (11ème). Mais, à force de plier, l'OGC Nice a logiquement fini par rompre.

Sur un corner botté de la droite par Youssouf Fofana, Axel Disasi, aux six mètres, s'est élevé plus haut que tout le monde pour faire mouche d'une tête piquée (0-1, 23ème). Après avoir concrétisé son énorme domination, l'AS Monaco s'est paradoxalement un peu endormie. Les Aiglons en ont alors profité pour sortir, un peu, la tête de l'eau. Ainsi, à la demi-heure de jeu, Kasper Dolberg s'est fendu de la première banderille niçoise, du pied gauche, bien jugée par Vito Mannone (31ème). Un timide avertissement qui a eu le mérite de secouer les protégés de Niko Kovac. En effet, peu avant la pause, les Monégasques se sont à nouveau montrés menaçants, via Gelson Martins. Bien décalé par Wissam Ben Yedder, l'ailier lusitanien est à son tour tombé sur un immense et autoritaire Walter Benitez (41ème).

À voir aussi : Le film de Nice - Monaco

Au retour des vestiaires, l'OGC Nice a opéré un changement tactique. Exit le 3-5-2, retour à un 4-3-3. Rapidement, cette modification tactique a porté ses fruits, le Gym se montrant beaucoup plus convaincant dans ce dispositif. Jeff Reine-Adélaïde, d'un tir du gauche, s'est même offert la première occasion de ce second acte (51ème). Malheureusement pour les Aiglons, une erreur est très - trop - rapidement venue plomber ce début d'embellie. Profitant d'une passe complètement ratée de Stanley Nsoki, Sofiane Diop s'en est allé battre Walter Benitez, du droit à ras de terre (0-2, 53ème). Le break fait, l'AS Monaco est ensuite passée en mode gestion. Mais ce mode n'a pas empêché le club du Rocher, doté d'une force de frappe offensive impressionnante, de continuer à se montrer dangereux. Ainsi, après des relais avec Sofiane Diop et Ruben Aguilar, Wissam Ben Yedder a crocheté Stanley Nsoki pour expédier une frappe puissante du droit. Heureusement pour le Gym, et l'intérêt du match, le cadre s'est dérobé (65ème). Passé tout près du 0-3, Patrick Vieira a alors réagi en lançant simultanément trois offensifs dans la bataille : Myziane Maolida, Rony Lopes et Alexis Claude-Maurice (67ème).

Des changements payants puisque Pierre Lees-Melou a relancé le suspense moins de 120 secondes plus tard en réduisant le score de près, sur un ballon qui a trop longtemps traîné dans la surface asémiste (1-2, 69ème). Alors que l'on pensait ce derby complètement relancé, il n'en a rien été. En effet, malgré cette réduction du score, l'AS Monaco a continué de maîtriser plutôt tranquillement les débats jusqu'au coup de sifflet final. Willem Geubbels, qui a trouvé le montant opposé de Waltern Benitez sur une demi-volée du droit (83ème), puis Pietro Pellegi, qui n'a pas attrapé le cadre sur sa frappe croisée du droit, ont même été tout près d'alourdir l'écart. Au final, les joueurs de la Principauté glanent une courte victoire, qui aurait certes pu être bien plus large mais qui devrait suffire à leur bonheur. Les voilà désormais installés à la 6ème place du classement (17 points), à deux petites unités de la deuxième place, occupée par le Lille OSC (19 points). De quoi passer une trêve sereine. Le Gym, lui, concède un revers logique après une prestation d'ensemble bien trop moyenne et recule au septième rang (17 points).

Photos Matchs : Nice 1 - 2 Monaco