Euro 2020

Ben Yedder sur le banc, la France éliminée par la Suisse dès les huitièmes de finale (résumé et notes)

Julien Castanheira
La Suisse élimine la France dès les huitièmes
La Suisse élimine la France dès les huitièmes

Au bout de la nuit et au terme d'un match épique (3-3), l'Équipe de France et la Suisse ont disputé leur place pour les quarts de finale de l'Euro 2020 aux tirs au but. La Nati est venue à bout des Bleus, la faute au cinquième pénalty tiré par Kylian Mbappé et arrêté par Yann Sommer.

Euro 2020 - Huitièmes de finale

France
0 - 0TAB : 4 - 5 Suisse
K. Benzema 57'
K. Benzema 59'
P. Pogba 75'
15' H. Seferovic
81' H. Seferovic
90' M. Gavranovic

Il ne fallait pas être cardiaque pour suivre les deux huitièmes de finale de l'Euro 2020 programmés ce lundi. Après l'incroyable Croatie-Espagne, qui s'est terminé par un 3-5 en prolongations, le France-Suisse a livré un scénario similaire. En effet, comme les Espagnols, les Bleus ont été rapidement menés dans la rencontre, avant d'inscrire 3 buts consécutifs. Avec deux buts d'avance à un quart d'heure du terme, les Champions du Monde pensaient avoir fait le plus dur, mais les Suisses ont trouvé un immense second souffle pour arracher la prolongation en remontant leur retard de deux buts (81, 90èmes)...

On le sait, dans le football, tout va très vite, parfois beaucoup trop. En l'espace de quelques secondes, le scénario d'un match peut basculer d'un côté comme de l'autre, et les spectateurs présents à Bucarest ce lundi soir peuvent en témoigner. Les supporters des Bleus ont vécu 50 minutes de calvaire avant de basculer dans 20 minutes de joie et d'euphorie grâce à Karim Benzema. Presque six ans après sa dernière sélection, et après avoir regardé l'équipe de France devenir championne du Monde devant sa télévision en 2018, le numéro 19 des Bleus a justifié, ce soir, son retour chez les Bleus, et avec la manière. Et ça, quelques jours seulement après son doublé face au Portugal. Si il a toujours eu une histoire d'amour compliquée avec la France, surtout auprès des supporters lorsqu'il a passé plus de 1000 minutes sans marquer, les longues années d'absence ont créé un engouement sans précédent depuis le mois de mai et l'annonce de son retour. Mais avant de mettre en lumière le réveil de la France grâce à Benzema, les Bleus n'étaient pas loin du néant pendant plus d'une mi-temps.

Les Bleus imprécis

Face aux blessés et aux difficultés défensives affichées depuis le début de l'Euro, Didier Deschamps a décidé de changer complètement son système en mettant en place un 3-4-1-2 au coup d'envoi. Plus proche de l'organisation désastreuse de Laurent Blanc avec le PSG en 2016 face à City qu'aux 3-5-2 parfaitement huilés d'Antonio Conte, la tactique du technicien français est clairement un échec. Durant 40 minutes, la France n'a rien produit et les 11 acteurs étaient plus perdus qu'autre chose, à commencer par Clément Lenglet. Titulaire pour la première fois dans cette compétition, le défenseur barcelonais a vécu une mi-temps calvaire, la faute aux duels physiques imposés par Breel Embolo et surtout Haris Seferovic. L'attaquant suisse s'est d'ailleurs défait de l'ancien Sévillan à la 15ème minute pour placer une tête imparable pour Hugo Lloris et semer le doute dans la tête des Tricolores.

Alors qu'on attend, avec impatience, la réaction française, rien ne se passe à Bucarest pour le plus grand malheur des milliers de supporters bleu-blanc-rouge complètement abasourdis. Pour la première fois, Deschamps semble lui aussi impuissant, mais décide enfin de réorganiser son équipe à la 38ème minute, à la suite d'un break imposé par la présence d'un striker sur le terrain. "DD" repasse sur une formation plus classique en 4-3-3, avec Kimpembe latéral gauche pour limiter la casse jusqu'à la mi-temps. Aux vestiaires, le sélectionneur poursuit ses changements tactiques en installant un 4-4-2 et en envoyant Kingsley Coman sur le terrain, à la place du décevant Clément Lenglet.

Hugo Lloris réveille la France

Si le festival français va bientôt arriver, les errements défensifs vont encore créer quelques sueurs froides dans les rangs tricolores. Raphaël Varane dégage un ballon du talon à la 49ème minute devant Seferovic, avant le tournant du match 5 minutes plus tard. Benjamin Pavard offre une balle de 2-0 aux Suisses avec un tacle dans la surface à la 54ème minute, mais comme un symbole, Hugo Lloris arrête enfin un pénalty, pourtant bien tiré par Ricardo Rodriguez. Pour la première fois depuis 9 ans, le portier de Tottenham est décisif sur cet exercice et cet exploit va clairement changer la face du match.

À compter de cette parade, le rapport de force s'inverse et les Bleus rentrent enfin dans leur huitième de finale. Réveillés et déterminés à ne pas sortir dès le premier tour de la phase finale, Benzema va remettre les deux équipes à égalité à la 57ème minute sur un enchainement dont lui seul a le secret. Servi dans son dos par Mbappé, le Madrilène parvient à remettre le ballon dans sa course avec un contrôle incroyable, puis termine à bout portant devant Sommer (57ème). Les Suisses sont abattus, sur le terrain et dans les tribunes et le deuxième coup de massue arrive deux minutes plus tard, toujours par KB Nueve. Le Français surgit au deuxième poteau tel un sauveur pour placer une tête gagnante (59ème) !

La Suisse remet les pendules à l'heure

Tout va beaucoup mieux pour nos champions du Monde, qui ont renversé la vapeur en l'espace de 120 secondes seulement. Les Suisses sont sonnés et ne parviennent plus à déranger les Bleus, tandis que les attaquants français commencent à se trouver beaucoup plus facilement. À un quart d'heure de la fin du match, Paul Pogba, encore très bon ce soir, sort une mine merveilleuse de 25 mètres pour expédier le ballon en plein dans la lucarne. Une frappe qui devait être la cerise sur le gâteau de vingt minutes d'euphorie pour les Bleus... Et pourtant...

Dans ce match irrationnel, la Suisse va trouver un incroyable second souffle pour revenir dans la partie. À l'entrée des dix dernières minutes, Haris Seferovic s'offre un doublé sur un bon service du rentrant Mbabu (81ème) et permet aux Suisses d'y croire encore un peu plus. Et juste avant le temps additionnel, la Nati arrache le match nul grâce à Gavranovic, qui passe devant Varane pour smasher une tête au fond des filets de Lloris (90ème). Dans un match incroyable à suivre, Kingsley Coman offre un ultime frisson avant les trente minutes supplémentaires en envoyant une reprise de volée sur la barre transversale de Sommer (90+4ème).

Kylian Mbappé totalement déréglé

Voir les Champions du monde aussi malmenés n'est pas forcément surprenant lorsqu'on fait le bilan de des trois premières rencontres de l'Euro 2020. Pas rassurant défensivement, contrairement à 2018, les Bleus n'ont pas réussi à fermer boutique dans les dix dernières minutes pour s'assurer une place en quart. Dans ces trente minutes supplémentaires, les 22 acteurs tiennent, à bout de force, sous la chaleur de Bucarest et les quelques actions chaudes sont à mettre au profit de la France. Benjamin Pavard, à la 95ème minute, alerte Sommer sur une reprise de l'extérieur du pied droit, tandis que Kylian Mbappé a une occasion en or de délivrer la France à la 110ème minute. Lancé en profondeur par une merveilleuse passe de Paul Pogba, l'attaquant parisien dévisse complètement sa tentative du pied gauche. Une imprécision à l'image de son match, et de son Euro très difficile. Et la suite va le prouver encore plus... Quelques minutes plus tard, sur un contre français initié encore par Pogba, Mbappé s'illustre encore en déviant malgré lui une tentative de Giroud. L'attaquant de Chelsea a offert l'ultime frisson aux Suisses à la 119ème minute !

Yann Sommer maître du temps

Ce qui était prévisible arrive, et les deux acteurs vont donc aller chercher une qualification en quart de finale aux tirs au but ! Dans cet exercice si stressant mais tellement haletant, Hugo Lloris n'est pas loin de se mettre en évidence face au quatrième tireur suisse Vargas. Toutefois, le portier de Tottenham, qui a déjà stoppé un pénalty dans le match, n'a pas la main suffisamment ferme pour repousser le ballon hors de ses cages. Du côté français, les quatre premiers tirs français ont été imparables, dont celui Presnel Kimpembe. Mais Kylian Mbappé, dernier Bleu à se présenter devant Yann Sommer avant la célèbre et stressante mort subite, va perdre tous ses moyens face au portier suisse. Résultat, Sommer repousse sa tentative et tous les rêves français d'un potentiel doublé Euro/Coupe du Monde ! De leur côté, pour la première fois de leur histoire, les Suisses passent un tour d'une phase à élimination directe. Finalistes malheureux en 2016, les Tricolores mettent fin à leur championnat d'Europe prématurément et vont donc rentrer à Paris dès demain. Et avec beaucoup d'amertumes.

LA SÉANCE DE TIRS AU BUT

FRA : Pogba O, Giroud O, Thuram O, Kimpembe O, Mbappé X.

SUI : Gavranovic O, Schär O, Akanji O, Vargas O, Mehmedi O.

Photos Matchs : France 3 - 3 Suisse