Coupe de France

L'ASM élimine l'OL dans un match tendu (résumé et notes)

Commentaire(s)
Le match était tendu entre Lyon et Monaco
Le match était tendu entre Lyon et Monaco

Dans un match très chaud, avec notamment deux cartons rouges pour l'OL (Garcia et Diomandé), l'AS Monaco s'est imposée à Lyon (2-0) pour se qualifier pour les demi-finales de la Coupe de France. Le match à Louis-II, dans 10 jours, s'annonce bouillant.

Coupe de France - Quarts de finale

Lyon
0 - 20 - 0 Monaco
54' W. Ben Yedder
61' K. Volland

Alors que l'AS Monaco et l'Olympique Lyonnais sont au coude à coude en championnat et se battent pour le titre, les 22 acteurs ont visiblement pris cette expression au pied de la lettre. Car dès les 20 premières secondes, on a compris que les deux formations n'allaient pas se faire de cadeau, au contraire, et Stéphanie Frappart a eu beaucoup, beaucoup de travail. Dès ses premières foulées sur la pelouse du Groupama Stadium, l'arbitre a adressé son premier carton jaune à Kevin Volland, auteur d'un très vilain geste sur Lucas Paqueta. Six minutes plus tard, c'est Sinaly Diomandé qui est averti après avoir rendu la pareille à l'attaquant allemand (7ème). La tension a d'ailleurs du mal à redescendre puisque les Lyonnais ont pris en grippe le Monégasque, à l'image d'une altercation entre Dubois et Volland à la 20ème minute. D'ailleurs, à la suite de ce fait de jeu, Rudi Garcia est le premier de ce match à recevoir un carton rouge, la faute à de trop fortes contestations (23ème).

Trois poteaux en 4 minutes pour l'OL

S'il y a énormément de coups et de fautes, l'OL sort une belle première période dans le jeu, mais reste malchanceux dans le dernier geste. En effet, par trois fois, et en l'espace de 4 minutes, les Gones vont trouver les montants de Radoslaw Majecki : Cornet (31ème), Marcelo (33ème) et Caqueret (35ème). Dominateurs au milieu de terrain, les Lyonnais gênent parfaitement les Monégasques avec ce nouveau système en 3-4-3. Mattia De Sciglio, dans les 3 de derrières, est plutôt à son avantage, mais surtout Melvin Bard, particulièrement inspiré offensivement. Mais malgré des bonnes phases, l'OL rentre aux vestiaires frustré par ce 0-0.

Et la pause n'a visiblement pas calmé les esprits puisque les duels repartent de plus belle dans le second acte. À la 50ème minute, Lyon croit enfin trouver la faille par l'intermédiaire de Maxwel Cornet sur un contre brillant. Dans sa surface, Mattia De Sciglio profite d'un centre de Ben Yedder dévié par Marcelo pour alerter Memphis Depay au centre du terrain. Le Batave se retourne et lance l'attaquant ivoirien, complètement seul devant les cages, qui s'en va tromper facilement Majecki. Mais pas le temps de célébrer pour Cornet, puisque Stéphanie Frappart siffle hors-jeu ! Après quelques instants et le check de l'arbitrage vidéo, le Gone est bel et bien parti trop tôt puisqu'il a dépassé la ligne centrale de quelques centimètres seulement au moment de la passe de Depay.

Le but hors-jeu de Cornet, le tournant du match

Clairement, ce but refusé est le tournant du match pour l'OL. Car une minute plus tard, l'AS Monaco va hériter d'un pénalty, à la suite d'un pied haut de Sinaly Diomandé directement dans la tête de Fodé Ballo Touré, monté aux avant-postes. Le jeune défenseur lyonnais a beau protester, la faute est bien présente et il est exclu par la même occasion, suite à un deuxième avertissement. Il n'en fallait pas moins pour ajouter encore un peu plus de ce pression à ce match puisque les 22 acteurs se sont longuement expliqués suite au pénalty marqué par Ben Yedder (53ème). L'OL sent que le match ne tourne plus en sa faveur avec la double peine : carton rouge et but sur le pénalty.

Dans cette deuxième mi-temps, on aurait aimé parler plus de jeu mais clairement, l'ambiance pesante a pris le dessus sur le football. À leur tour, Ballo-Touré et Paqueta s'accrochent dans la surface lyonnaise (57ème) et tous les joueurs, sans exception, viennent s'en mêler, y compris Niko Kovac. Dans une soirée difficile à arbitrer, Stéphanie Frappart décide de distribuer les cartons jaunes pour De Sciglio, Ballo-Touré et aussi Niko Kovac (8 cartons jaunes au total dans le match). Et finalement, cette tension dessert encore plus les Gones, qui perdent du temps sur des arrêts de jeu. Sortis de leur match, les hommes de Garcia vont encaisser le deuxième but par Kevin Volland à l'heure de jeu, qui transperce facilement Pollersbeck (61ème) sur un service de Ben Yedder.

S'il n'y a plus aucune grosse occasion dans la dernière demi-heure, l'AS Monaco peut se satisfaire de cette qualification en demi-finale de Coupe de France. Absent des débats pendant 50 minutes, le club de la Principauté a fait mal au pire moment pour l'OL et a finalement fait preuve d'efficacité. Une chose dont les Lyonnais ont manqué. Mais quoi qu'il en soit, le match entre les deux formations, le dimanche 3 mai prochain en Ligue 1, s'annonce d'ores-et-déjà très chaud, d'autant plus qu'il y aura la pression du classement !