Mercato

Un international belge dans le viseur de Monaco !

Commentaire(s)
Kevin Mirallas intéresse l'OM et Monaco.
Kevin Mirallas intéresse l'OM et Monaco.

En difficulté à Everton, Kevin Mirallas serait pisté par deux clubs de L1 à un peu plus d'un mois de l'ouverture du mercato. En quête d'un attaquant axial, l'OM et Monaco ont coché le nom de l'attaquant belge sur leurs tablettes, d'après France Football.

En plein rassemblement avec la sélection belge, la semaine dernière, Kevin Mirallas acceptait de faire le point sur son avenir à Everton. "J'ai re-signé pour trois ans l'été passé et dans ma tête, je me vois toujours à Goodison Park les prochains mois. Il n'empêche que je verrai mon agent pour un état des lieux en janvier, et qu'il faudra bien sonder le mercato si ma situation n'évolue pas dans le bon sens d'ici-là." Une entrée en jeu de 15 minutes (face à Aston Villa, victoire 4-0) plus tard, l'attaquant des Toffees n'a pas plus de raisons de croire à un possible revirement de sa situation sur les bords de la Mersey. Bonne nouvelle pour lui, la liste de ses prétendants commence à s'allonger à l'approche du mercato...

En Angleterre, West Ham en fait partie. En Ligue 1, ils sont au nombre de deux à postuler pour rapatrier l'ancien Lillois et Stéphanois dans l'Hexagone. L'AS Monaco, tout d'abord, où Leonardo Jardim commence à se lasser de devoir choisir entre l'inefficacité de Guido Carrillo (13 matches de L1, 0 but) et la fragilité de Lacina Traoré (10 matches, 2 buts). Si Stephan El-Shaarawy peut représenter une solution tierce dans l'axe, les dirigeants Monégasques songeraient, selon France Football, à recruter à ce poste et le nom de l'international belge (28 ans) figurerait dans leur short-list.

L'OM, ensuite, où l'on cherche depuis le mois d'août dernier une doublure à Michy Batshuayi. "J’ai déjà écrit une lettre au père Noël pour lui demander un attaquant", avait même indiqué Michel en conférence de presse, il y a deux semaines. Polyvalent, Mirallas peut aussi bien évoluer sur une aile que dans l'axe et représenterait une belle option de rotation pour le technicien espagnol, qui va bientôt devoir gérer son effectif sur quatre tableaux (coupes nationales, championnat, C3). Reste qu'il faudra se défaire de la concurrence pour arracher un joueur dont le contrat court jusqu'en 2018 et coté à plus de 10 M€.