Mercato

Monaco revoit son offre à la hausse pour Mbappe et fixe un ultimatum

Commentaire(s)
Kylian Mbappe (AS Monaco) n'a pas décidé si son avenir s'inscrivait sur le Rocher ou ailleurs.
Kylian Mbappe (AS Monaco) n'a pas décidé si son avenir s'inscrivait sur le Rocher ou ailleurs.

Âgé de 17 ans, Kylian Mbappe, le jeune attaquant de l'AS Monaco, suscite déjà les convoitises des plus grands clubs européens. Le Paris Saint-Germain et Arsenal, notamment, suivent avec attention son profil et mettent la pression sur le club du Rocher.

Sans manquer de respect aux joueurs de Troyes, la principale information à ressortir du match de samedi soir face à Monaco - outre la défaite (3-1), le doublé de Guido Carrillo et la maladresse étonnante de Vagner Love - concerne Kylian Mbappe. Troisième réalisateur des Asémistes, au bout du bout des arrêts de jeu, le natif de Paris est devenu à 17 ans, 2 mois et 1 jour le plus jeune buteur de l'histoire du club de la Principauté. Talent précoce, celui qui a dépassé Thierry Henry (buteur à 17 ans et 8 mois) commence à causer quelques maux de tête à son club formateur.

Pour des raisons contractuelles... Actuellement sous contrat aspirant avec l'AS Monaco, jusqu'au 30 Juin 2016, le jeune joueur apparu à huit reprises cette saison sous le maillot des Rouge-et-Blanc (2 passes décisives et 1 but) n'a toujours pas décidé de la suite à donner à sa carrière et les négociations concernant son premier contrat pro en Principauté traînent depuis très (trop ?) longtemps. Une donnée dont pourraient profiter ses principaux courtisans. D'ores et déjà libre de s'engager pour la formation de son choix, il suscite l'intérêt de plus en plus grand du Paris Saint-Germain et d'Arsenal, annoncent nos confrères du JDD.

Le club francilien aurait même formulé une offre supérieure à celle de l'AS Monaco qui, pourtant, contiendrait une prime à la signature estimée à 1,6 million d'euros, soit 600 000 euros de plus que la première prime proposée. Pour tenter de convaincre et retenir son jeune protégé, Vadim Vasilyev, le vice-président de l'ASM, agacé par ce dossier et qui a consenti de gros efforts financiers, lui aurait posé un ultimatum en exigeant une réponse définitive avant vendredi prochain. S'il décline l'offre asémiste, le joueur serait alors invité à retrouver le groupe des U19 monégasques jusqu'à la fin de son bail et les négociations seraient (définitivement ?) rompues. À suivre.