L'AS Monaco passe à l'offensive pour François Kamano !


François Kamano (Girondins) est dans les petits papiers de l'AS Monaco.
François Kamano (Girondins) est dans les petits papiers de l'AS Monaco.

Selon plusieurs sources (France 3 Aquitaine, Sud-Ouest, L'Equipe), l'AS Monaco serait passée à l'action pour François Kamano (22 ans), l'attaquant international guinéen des Girondins de Bordeaux.

Au bord du gouffre en Ligue 1 (dix-neuvième avec treize petits points), le club de la Principauté va devoir réaliser une seconde partie de saison 2018-2019 canon pour se maintenir dans l'élite hexagonale. Pour s'éviter une descente, la formation du Rocher vise plusieurs renforts de choix en ce mercato. Après avoir enregistré l'arrivée de Naldo (Schalke 04), et en attendant celle très probable de l'international espagnol Cesc Fabregas (Chelsea), la cellule de recrutement du club asémiste aurait parallèlement lancé les grandes manoeuvres dans le dossier François Kamano (22 ans).

Auteur d'un première partie d'exercice très solide (17 matches disputés en Ligue 1, 8 buts marqués), le numéro 11 des Aquitains aurait fait l'objet d'une première offre estimée à 12 millions d'euros, révèlent nos confrères de Sud-Ouest ce vendredi matin. Les dirigeants des Girondins se montreraient plus gourmands et en réclameraient plus de 20 pour envisager de libérer leur ailier guinéen, encore lié aux abords du Matmut-Atlantique jusqu'au 30 juin 2020. Une somme qui, à l'heure actuelle, s'avère trop élevée pour leurs homologues monégasques, pourtant très intéressés par le profil de l'ancien bastiais.

Ce dernier, qui n'a toujours pas prolongé son engagement avec les Marine-et-Blanc (Ndlr, le joueur attend depuis plusieurs mois une revalorisation salariale promise par les dirigeants bordelais) et qui ne s'était pas présenté à la reprise des Girondins mercredi, officiellement pour "un retard d'avion'', ne serait pas insensible à la proposition de l'AS Monaco, notamment sur le plan financier, précise L'Equipe. Une affaire à suivre mais les Rouge-et-Blanc devront se montrer convaincants pour boucler positivement un dossier rendu compliqué par la concurrence anglaise qui commence à frémir...