Infos

Zidane voit sa suspension levée, Doria encore écarté, Le président des Crocos a rendu son tablier...

Commentaire(s)
Retrouvez le condensé de l'actualité football de ce vendredi après-midi 21 Novembre 2014
Retrouvez le condensé de l'actualité football de ce vendredi après-midi 21 Novembre 2014

Retrouvez les principales informations footballistiques de ce vendredi après-midi 21 Novembre 2014. Une après-midi qui, comme hier, a été marquée par les suites de l'affaire des matches truqués en Ligue 2. Une après-midi marquée, également, par les traditionnelles conférences de presse d'avant match au vu de la quatorzième levée de Ligue 1 qui se profile dès ce soir...

Lemina parle de la première place et du PSG...

Mario Lemina sera titularisé ce dimanche 23 novembre face aux Girondins de Bordeaux, en clôture de la 14e journée de Ligue 1. Mais l'Olympique de Marseille pourrait bien perdre sa place de leader à l'issue de la rencontre, ou même dès ce soir en cas de victoire du PSG à Metz. Pas d'inquiétude, selon Lemina, une victoire parisienne chez les Messins ne ferait que renforcer l'envie de battre l'ennemi bordelais au Vélodrome.

"Si le PSG est premier vendredi soir, cela augmentera notre envie d’aller chercher la victoire dimanche contre Bordeaux et de récupérer la première position", confie Mario Lemina, qui aura fort à faire ce dimanche : "Le Paris Saint-Germain n’est pas une petite équipe. Son but est d’occuper la place de leader mais c’est aussi notre cas.", a-t-il avoué sur OM.net.

Morel encore gêné à la cheville

Victime d'une fissure du scaphoïde tarsien, Jérémy Morel ne sera pas remis à temps pour affronter les Girondins de Bordeaux, dimanche soir, dans le cadre de la 14ème journée de L1.

Sur son compte Twitter, le défenseur Marseillais avoue ressentir encore une gêne au niveau de la cheville, mais assure être de retour dans le groupe de Marcelo Bielsa dès la semaine prochaine. Il pourrait donc être disponible pour la réception de Nantes, le vendredi 28 novembre.

Sanction modifiée pour Leca !

Suspendu deux matches - dont un avec sursis - par la Ligue de Football Professionnel (LFP) pour avoir brandi un drapeau corse en marge de la rencontre entre Nice et Bastia (0-1), lors de la 10ème journée de Ligue 1, Jean-Louis Leca a vu sa sanction modifiée par la Fédération Française de Football (FFF), ce vendredi après-midi.

Saisie par le Sporting, l'instance dirigée par Noël Le Graët a changé le match de suspension ferme en sursis. Le gardien remplaçant du SCB est donc disponible pour la réception de l'Olympique Lyonnais, demain après-midi (17h).

Toutefois, le club insulaire ne souhaite pas en rester là et a indiqué dans un communiqué publié sur son site officiel que son avocat avait saisi le CNOSF.

Suspension levée pour Zidane !

Prononcée le 27 octobre dernier par la Fédération espagnole de football (RFEF), la suspension de trois mois de Zinédine Zidane pour son absence de diplôme a été annulée par le Tribunal Administratif du sport espagnol (TAD), ce vendredi. Le RFEF ne pourra pas faire appel.

Le technicien français, titulaire d'une dérogation validée par la FFF en attendant l'obtention de l'intégralité de ses diplômes d'entraîneur (DEPF), pourra donc continuer à exercer sur le banc de touche de la Castilla, équipe réserve du Real Madrid.

Conrad démissionne !

Mis en examen pour corruption et interdit d'exercer depuis les révélations sur l'affaire des matches truqués du Nîmes Olympique, Jean-Marc Conrad a finalement décidé de démissionner de ses fonctions de président du club gardois. Une décision qu'il a annoncé dans un communiqué.

"J'ai pris la décision de démissionner de mes fonctions de président de Nîmes Olympique. Cette décision, à laquelle je n'ai pas été contraint, ne tend qu'à protéger les intérêts de mon club", justifie-t-il dans ledit communiqué.

Le mercato hivernal ? Pas (encore) une priorité pour Blanc

Présent en conférence de presse hier, jeudi, l'entraîneur du Paris Saint-Germain, Laurent Blanc, s'est vu interroger sur le marché des transferts hivernal à venir. Pour le Cévenol, qui a fait bref sur le sujet, il est encore beaucoup trop tôt pour évoquer ce sujet. Toutefois, l'ancien sélectionneur des Bleus a précisé qu'il écouterait les doléances de ses joueurs : si certains de ses protégés envisagent de quitter le club et la Capitale, des réflexions seront menées entre toutes les parties concernées, en collaboration avec les dits candidats au départ.

"On écoutera, mais c'est rare qu'un joueur vienne nous voir pour nous dire qu'il veut partir. C'est très rare. C'est notre devoir d'écouter l'avis et le ressenti d'un joueur. Après on lui explique qu'on va étudier sa situation, et entre cette situation, et celle du club, si on arrive à tomber d'accord, peut être qu'on arrivera à contenter tout le monde. Mais il y a quand même une situation en club qu'il faut respecter, car souvent les joueurs ont des contrats, et ça peut se respecter.", a déclaré le Cévenol devant les médias, avant d'assurer qu'il avait, de prime abord, d'autre soucis à traiter dans l'immédiat : "À l'heure d'aujourd'hui, que ce soit avec le président ou avec Olivier (Ndlr, Olivier Létang, directeur sportif du club), on n'a pas encore parlé de mercato. On a d'autres choses à penser.", a-t-il conclu.

Kombouaré : "On n'a pas envie de relancer Lorient"

C'est LE match de la peur de cette quatorzième levée de Ligue 1. Ce samedi soir à 20 heures, le FC Lorient, lanterne rouge du championnat, accueille le Racing Club de Lens, actuel dix-neuvième au classement. Un match qui, logiquement, revêt une importance capitale pour deux formations en proie au doute. Pour l'entraîneur des Sang et Or, Antoine Kombouaré, le FCL, qu'il ne veut pas relancer, reste favori.

"Ce sera un match à trois points face à un concurrent direct. Si Lorient gagne, il ne sera pas pour autant sauvé. On a joué beaucoup d’équipes et d’effectifs bien meilleurs que nous, avec des budgets bien supérieurs. On était le petit poucet en train de découvrir le championnat. Là c’est un peu le même cas. Même si Lorient est derrière nous au classement, il a beaucoup plus d’expérience avec des joueurs qui ont déjà joué en Ligue 1, ce qui n’est pas notre cas. L’enjeu est important : 3 points ! On a envie de gagner cette rencontre face à Lorient qui est comme nous en difficulté. On n’a pas envie de relancer Lorient !", a indiqué le technicien du RCL en conférence de presse, dans des propos relayés par le site internet officiel du club nordiste.

Kondogbia : "Un mois important qui commence"

Ce samedi soir à 20 heures, dans le cadre de la quatorzième levée de Ligue 1, l'AS Monaco accueille le Stade Malherbe de Caen, dans son antre de Louis II. Si cette rencontre précède un match décisif en Ligue des Champions, le milieu de terrain relayeur du Rocher, Geoffrey Kondogbia, a assuré qu'elle ne serait pas prise à la légère.

"Je ne le vois pas comme ça. Nous serons extrêmement motivés. Compte tenu de notre situation, ces formations classées au milieu ou en bas du classement ne sont pas forcément loin de notre position. Je peux vous assurer que nous ne pensons pas à la Ligue des Champions et à Leverkusen. Le plus important, c'est ce week-end et de décrocher les trois points.", a déclaré l'ancien joueur du FC Séville en conférence de presse, bien conscient que cette rencontre marque le début d'une période décisive pour les Asémistes, déterminés à retrouver le haut du tableau au plus vite : "C'est un mois important qui commence. L'ambition est de remonter au classement avant Noël. Pour cela, nous devront bien gérer l'enchaînement des matches tous les trois jours avec en plus la Ligue des Champions. (...) Nous visons toujours une des trois premières places. Même si nous arrivons bientôt à la trêve, je pense qu'il nous reste suffisamment de rencontres pour le remplir.", a conclu le joueur arrivé en Principauté à l'été 2013.

Actuellement, l'ASM pointe à la huitième place du classement, à sept unités du podium.

Nantes, un concurrent direct pour Clément et les Verts

Attention, classique ! Ce dimanche en début d'après-midi à 14 heures, l'AS Saint-Etienne défiera le FC Nantes, au Stade de La Beaujoire, dans le cadre de la quatorzième journée de Ligue 1. Une rencontre qui, cette saison, aura une saveur particulière puisque les deux équipes occupent le haut du tableau : respectivement la sixième et la cinquième place du classement. Présent en conférence de presse, le milieu de terrain défensif ligérien, Jérémy Clément, a été très clair : les Canaris sont purement et simplement des concurrents directs à l'Europe.

"Le FC Nantes fait partie des équipes avec qui on va se battre pour finir dans le haut de classement. La Beaujoire, c'est toujours une belle ambiance. Je me souviens du match de la saison dernière, c'était super.", a déclaré l'ancien joueur du Paris Saint-Germain, bien conscient que cette semaine chargée (Ndlr, déplacement à Nantes puis réceptions successives de Qarabag et de l'OL) s'annonce décisive : "Nous jouons trois matches importants, dont un décisif en Europa League. C'est une grosse semaine. On récupère peu à peu les joueurs blessés. C'est toujours plus intéressant quand tout le monde est disponible. (...) Pour l'instant, nous avons bien géré notre calendrier. Nous sommes encore en lice en Ligue 1 comme en Europa League.", a conclu Jérémy Clément devant les médias, dans des propos relayés par le compte Twitter officiel du club ligérien.

La Direction hausse le ton et fixe des objectifs clairs !

Au tiers du championnat, le Paris Saint-Germain pointe à la deuxième place du classement, à seulement une toute petite unité du leader et rival historique, l'Olympique de Marseille. De surcroît, les protégés de Laurent Blanc sont d'ores et déjà qualifiés pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions et sont sur une série de six victoires de rang toutes compétitions confondues. Plus que satisfaisant serait-on tenté de dire... Que nenni pour la direction du club de la Capitale !

En effet, selon une information relaté par nos confrères du quotidien Le Parisien, la direction du double Champion de France en titre aurait décidé d'envoyer un message clair et limpide à l'ensemble de l'effectif francilien.

Ainsi, ce mercredi, le directeur sportif adjoint Olivier Létang aurait fait part de ses critiques aux joueurs concernant leur bilan comptable et dans le jeu, insuffisant selon lui, depuis le début de saison. Deux objectifs seraient désormais affichés, mais aussi et surtout, à atteindre : être Champions d'Automne et en tête du championnat à Noël et, conjointement, valider la première place de leur groupe en Ligue des Champions.

Bielsa et le coup de mou de Gignac

Auteur de dix buts lors des dix premières journées de championnat, André-Pierre Gignac semble marquer le pas, depuis. Interrogé à ce sujet, cet après-midi, en conférence de presse, Marcelo Bielsa a prôné l'indulgence pour son attaquant.

"Je désirerais qu'il continue sur le rythme qu'il avait, mais ce désir le convertirait en l'un des meilleurs attaquants au monde. C'est un rythme que ni Ronaldo, ni Messi ne peuvent soutenir. Donc à partir de ce moment là, je comprends toutes les pauses qu'il a dans son efficacité", a expliqué l'entraîneur Marseillais.

Aloé, la "meilleure solution" pour Bielsa

Comme indiqué plus tôt dans l'après-midi, Marcelo Bielsa a choisi d'aligner le jeune Baptiste Aloé (20 ans) dans l'axe de la défense olympienne, dimanche soir, face aux Girondins de Bordeaux. Un choix qu'il a souhaité justifier, en conférence de presse.

"Sur la position de défenseur central, normalement, c'est Nkoulou, Morel et Fanni, a tout d'abord rappelé El Loco. Les alternatives sont Sparagna, Aloé, Romao et Doria. Romao n'est pas disponible (Ndlr, l'international togolais est suspendu). J'ai donc choisi Aloé, parce que c'est celui qui me paraissait être la meilleure solution. Tous les matches qu'il joue avec la CFA ou en sélection, je les observe pour avoir des informations, en essayant de faire en sorte que mes décisions puissent prendre en compte toutes les données possibles." Dimanche soir, le jeune défenseur Marseillais fêtera donc sa toute première titularisation en Ligue 1 sous le maillot de l'Olympique de Marseille.

Vers un assouplissement du fair-play financier !

Le Paris Saint-Germain pourrait prochainement accueillir une très bonne nouvelle. Principalement visé par l'instance européenne de l'UEFA dans le cadre du fair-play financier, le club de la Capitale avait du, cet été, se contraindre à des dépenses "limitées".

En ce sens, le transfert d'Angel Di Maria, longtemps envisagé, n'avait pu se concrétiser : « Je ne suis pas venu à Paris car il y avait tout d’abord un problème d’argent. Ils ne pouvaient pas acheter de joueurs. C’est la raison principale. », avait ainsi déclaré l'ancien milieu de terrain du Real Madrid, désormais à Manchester United, dans un entretien exclusif accordé à nos confrères de Téléfoot sur TF1.

Di Maria était tout proche de s'engager au Paris Saint-Germain, cet été

Mais selon une source proche de l'instance européenne, citée par le quotidien Le Parisien, le fair-play financier pourrait, dans les jours qui viennent, connaître un assouplissement de ses règles, permettant ainsi aux dirigeants parisiens de disposer d'une marge de manoeuvre financière plus importante.

Une réunion décisive le 3 Décembre prochain

Si pour l'heure, aucune annonce officielle n'a encore été communiquée, ces règles assouplies pourraient être officialisées début décembre. En effet, toujours selon les informations de nos confrères, une nouvelle réunion autour du fair-play financier aura lieu à Nyon, en Suisse, au siège de l'instance européenne de l’UEFA. Une réunion, articulée autour de son président Michel Platini et de l’association des clubs européens et des Ligues nationales, programmée le 3 décembre prochain, suite à laquelle devrait accoucher des règles précises, concrètes et officielles. L'occasion d'apporter de la clarté dans un dossier qui en manque grandement aux yeux des observateurs hexagonaux et européens du football.

Le Paris Saint-Germain, à cette date, en saura alors un peu plus quant à son avenir. Sanctions réduites et marge de manoeuvre financière plus conséquentes ? Si l'hypothèse prend de l'ampleur, nul doute que c'est le souhait ardemment formulé par les dirigeants qataris, déterminés à amener le PSG sur le toit de l'Europe...

Bielsa revient sur la garde à vue de Labrune

A peine arrivé en salle de presse, ce vendredi après-midi, Marcelo Bielsa a directement été confronté aux questions des journalistes sur l'affaire des transferts présumés frauduleux, qui a ébranlé la Canebière en début de semaine et qui a notamment entraîné les mises en garde à vue de son président, Vincent Labrune, ainsi que de son directeur général, Philippe Pérez.

"J'ignore les procédés judiciaires du pays et la matière sur laquelle se traite cette histoire, a assuré le technicien argentin face aux médias. C'est un thème judiciaire. Et sur des thèmes comme ceux-ci, seuls les résultats auront de la valeur", a-t-il précisé dans sa concentration habituelle, espérant que cette affaire n'ait pas de "répercussion sur les joueurs".

Marcelo Bielsa a ensuite été interrogé plus généralement sur sa perception des agents et de leur milieu, souvent défini comme peu scrupuleux. "Je ne suis jamais en contact avec eux, donc je n'ai pas d'opinion sur eux. Je ne qualifie pas les agents. et je ne qualifie pas s'ils sont nécessaires ou pas. Je ne donne pas d'adjectif sur eux, ni n'évalue l'importance de ce qu'ils font. Simplement, je n'utilise pas leurs services", a-t-il conclu à ce sujet.

Avec Gignac et Aloé contre Bordeaux !

Comme à son habitude, Marcelo Bielsa a donné sa composition d'équipe pour le prochain match de l'OM, ce vendredi après-midi, en conférence de presse. Pour affronter les Girondins, les Phocéens se présenteront au Vélodrome avec un onze de départ inédit, puisque Baptiste Aloé (20 ans, 1 apparition en L1 cette saison) fêtera sa première titularisation en Ligue 1 sous les couleurs olympiennes.

Par ailleurs, Alessandrini et Gignac, tous deux alertés par des blessures à la cheville, cette semaine, devraient être titularisés. En cas d'absence de dernière minute, ils seront respectivement remplacés par Abdelaziz Barrada et Michy Batshuayi.

La compo probable de l'OM : Mandanda - Dja Djédjé, Fanni, Aloé, Mendy - Imbula, Lemina - Thauvin, Payet, Alessandrini - Gignac.