Infos

Une audition n'est pas envisagée pour Anigo, Silence radio pour les Crocos, L'AS Roma ne lâche pas Rabiot...

Commentaire(s)
Retrouvez le condensé de l'actualité football de ce mercredi après-midi 19 Novembre 2014
Retrouvez  le condensé de l'actualité football de ce mercredi après-midi 19 Novembre 2014

Retrouvez les principales informations footballistiques de ce mercredi après-midi 19 Novembre 2014. Une après-midi qui, comme hier, a été marquée par les suites de l'affaire des transferts à l'Olympique de Marseille ainsi que des matches truqués en Ligue 2...

Matches truqués, Nîmes à huis clos

L'ambiance est pesante du côté de Nîmes. Plongé dans l'affaire des matchs truqués, le club gardois a un championnat à préparer, notamment un déplacement à Créteil, vendredi soir.

Afin d'optimiser sa préparation, le club a fait savoir, par le bais d'un communiqué sur son site officiel, que l'entraînement de demain matin aura lieu à huis clos.

"L’entraînement du groupe professionnel de ce jeudi 20 novembre à 10h30, au centre d’entraînement et de formation du domaine de la Bastide sera fermé au public. Afin de préparer la rencontre de la 15e journée de Ligue 2, ce vendredi à Créteil, le staff technique du Nîmes Olympique a choisi d’effectuer une séance à huis clos. Elle sera suivie de la traditionnelle conférence de presse d’avant match réservée aux journalistes détenteurs de la carte de presse à jour. Elle se déroulera dans la salle de presse située dans le bâtiment de l’équipe professionnelle. Lors de cette conférence, les intervenants ne traiteront que de la partie sportive."

Nouvel avancement dans le chantier du Grand Stade (Photo)

Le chantier du Grand Stade de l'Olympique Lyonnais avance à grands pas. Ce mercredi, les gradins de la tribune Ouest ont fini d'être posés, comme en atteste la photo postée par la chargée de communication du chantier sur son compte Twitter.

Pour rappel, la livraison de l'enceinte est programmée à début 2016.

Le président de Luzenac s'en prend à Thiriez

Dans un entretien accordé à nos confrères du quotidien Le Parisien, le président de Luzenac, Jérôme Ducros, n'a pas mâché ses mots à l'encontre du président de la Ligue de Football Professionnel, Frédéric Thiriez. Selon le dirigeant du club ariégeois, dans l'affaire des matches truqués qui entachent le football hexagonal, le président de l'instance nationale a sa part de responsabilité.

"Si les faits sont avérés, c’est un véritable scandale, dont la LFP ne sortira pas grandie. On a mis 70 jours pour empêcher la montée du LAP acquise sur le terrain, on a été traité d’amateurs et d’incompétents. Qu’ils balayent devant leur porte ! On s’aperçoit aujourd’hui que des malversations auraient été commises au nez et à la barbe de la LFP, et surtout sous sa responsabilité, comme Mr Frédéric Thiriez l’a déclaré dans son communiqué. Mr Frédéric Thiriez promet des sanctions, c’est peut-être une façon pour lui de ne pas perdre la face. Personnellement, je pense qu’il est en grand danger.", a déclaré le dirigeant du LAP, arguant que les passe-droits sont bel et bien accordés au bon vouloir de l'instance, sans réels critères définis à l'avance mais surtout selon "la tête du client" : "Depuis qu’on nous a refusé notre montée, les exemples sont légion d’entorses à la règle : Lens qui n’aurait jamais dû passer l’obstacle de la DNCG, Valenciennes qui n’a pas eu la moitié des fonds promis, Le Havre dont l’investisseur n’a toujours pas réglé les sommes promises, ou encore Montpellier, qu’on autorise à jouer dans un stade de rugby alors qu’on nous l’avait refusé… C’est beau de s’acharner sur un club amateur, mais on s’aperçoit que les passe-droits, administratifs ou de complaisance, existent vraiment.", a-t-il conclu, passablement agacé.

Sturridge out six semaines !

C'est une bien mauvaise nouvelle pour Liverpool et Brendan Rodgers. L'attaquant international anglais du club de la Mersey, Daniel Sturridge, souffre d'une nouvelle blessure à la cuisse.

Une blessure contractée, hier mardi, lors de l'entraînement, alors qu'il revenait à peine d'un précédent pépin à cette même cuisse. Son indisponibilité est estimée à six semaines.

La prolongation de Rabiot ne refroidit pas les ardeurs de la Roma

Cet été, le feuilleton Adrien Rabiot nous aura tenu en haleine pendant de très longues semaines. Déclinant les propositions de prolongation de contrat émanant du Paris Saint-Germain, le milieu de terrain relayeur, formé au club, s'était retrouvé sur la touche. Avant d'être tout proche de s'engager, dans les ultimes heures du marché estival des transferts, en faveur de l'AS Roma (Serie A).

Mais depuis, de l'eau a coulé sous les ponts, et le jeune joueur a paraphé un nouveau bail avec le club de la Capitale, portant jusqu'en Juin 2019. Mais selon les informations de nos confrères italiens du Corriere dello Sport, ce nouveau contrat n'aurait pas refroidi les ardeurs des Giallorossi.

En effet, le club entraîné par l'ancien technicien lillois, Rudi Garcia, serait déterminé à s'attacher les services de la jeune pépite parisienne au plus vite. Une offre pourrait ainsi être formulée dès l'ouverture du mercato hivernal. Une affaire à suivre avec attention.

Bakayoko aime les calendriers surchargés

Dans un entretien accordé au site officiel du club de la Principauté, le jeune milieu de terrain de l'AS Monaco, Tiémoué Bakayoko, a évoqué le calendrier plus que chargé qui attend la formation du Rocher au sortir de la trêve internationale. Selon les dires de l'ancien joueur de Rennes, cet enchaînement de match est un point positif.

"C’est une bonne chose pour nous les joueurs car nous préférons toujours davantage disputer des matchs de compétition que de s’entraîner. Il faut bien entendu des deux. Quand les rencontres s’enchaînent ça donne plus de temps de jeu à tout le monde.", a déclaré le milieu de terrain défensif, rappelant ensuite son envie de voir sa formation continuer sa route en Ligue des Champions : "On a encore toutes nos chances. À l’heure actuelle, nous sommes deuxièmes de la poule. L’objectif c’est de garder notre avance sur nos adversaires et accéder aux huitièmes de finale.", a-t-il conclu.

"Bordeaux est capable de faire quelque chose à Marseille"

En clôture de la quatorzième journée de Ligue 1, dimanche soir à 21 heures, les Girondins de Bordeaux défieront l'Olympique de Marseille, dans son antre du Stade Vélodrome. Un adversaire de grande qualité, leader actuel du classement, que redoute au plus haut point le défenseur central du club au scapulaire, Lamine Sané.

"Ce sera un match très difficile à Marseille. J’espère qu’on pouvoir continuer sur notre lancée mais ce sera compliqué. C’est une très grosse équipe. Elle n’est pas première de Ligue 1 pour rien. Ils ont très bien débuté avec du jus, du punch.", a-t-il constaté, dans des propos relayés par le site internet officiel du FCGB. Pour autant, le joueur, qui revient de blessure, ne veut pas que son club s'y présente en victime expiatoire. Selon lui, un coup est envisageable : "J’espère qu’on pourra ramener un résultat positif du Vélodrome. Ils ont perdu en début de saison contre Montpellier (0-2) mais c’était un accident. Ils vont très bien préparer ce match, comme nous. Bordeaux est capable de faire quelque chose là-bas.", a-t-il conclu.

Planus remet son avenir dans les mains de son président

Depuis 2001, le défenseur central, Marc Planus, écume les Stades et les pelouses de Ligue 1 sous les couleurs des Girondins de Bordeaux. Mais, en cette saison 2014-2015, l'emblématique joueur du club au scapulaire doit faire face à une concurrence accrue et doit se contenter de miettes de temps de jeu. Suffisant pour le pousser à la retraite au terme de l'exercice ? Pas si sur à en croire les déclarations qu'il a accordées à nos confrères du quotidien régional Sud-Ouest.

En effet, le joueur, âgé de 32 ans, laisse la porte ouverte à toutes les opportunités : "Je laisse la porte ouverte. En janvier, je discuterai avec Jean-Louis Triaud. S’il me dit "on s’arrête là", je lui serrerai la main et lui dirai "merci pour tout", et on passera à autre chose. Peut-être que j’arrêterai.", a-t-il déclaré, avant d'assurer qu'en cas d'envie affichée de ses dirigeants de le voir rempiler, il n'hésitera pas : "S’il me dit, il faut que tu continues parce que tu as des choses à transmettre’, alors je resterai un an de plus. C’est lui qui décidera.", a-t-il conclu.

Un crunch face aux Anglais le 17 Novembre 2015 !

Dans le cadre de sa préparation à l'Euro 2016, l'équipe de France affrontera l'Angleterre, le 17 Novembre 2015 à Wembley.

Un nouvel adversaire de renom pour les protégés de Didier Deschamps qui, auparavant, auront défié le Brésil (Ndlr, en Mars) et l'Italie (Ndlr, en Juin).

Fekir se laisse le temps de la réflexion

Ne comptez pas sur Nabil Fekir pour être dérangé outre-mesure par sa double nationalité franco-algérienne. Si le joueur, auteur d'une entame de saison 2014-2015 étincelante avec l'Olympique Lyonnais, est logiquement au centre des convoitises entre ses deux pays, celui-ci veut prendre le temps de la réflexion. C'est en substance ce qu'a déclaré l'ancien défenseur rhodanien, Christophe Delmotte.

"J’ai discuté avec Nabil lundi, et j’étais content de sa démarche. Il m'a confié qu’il allait se consacrer totalement à l’Olympique Lyonnais et je pense qu’il met les choses dans le bon sens. Au moins, il ne va pas être pollué avec ce problème.", a déclaré l'ancien responsable des U19 des Gones, dans un entretien accordé à nos confrères de Canal Plus.

Selon lui, cette démarche de laisser du temps au temps est la plus saine possible : "Il veut se concentrer sur son club, car là il vient d’arriver au haut niveau et il a envie de continuer à jouer avec l’Olympique Lyonnais. Et là, les sollicitations viendront après.", a-t-il conclu.

L'avis de Santini sur le dossier Fekir

L'avis de Bravo sur dossier Fekir

Mollo, futur hellène ?

Les saisons dans la Loire se suivent mais ne se ressemblent pas pour le milieu de terrain offensif de l'AS Saint-Etienne, Yohan Mollo. Auteur de six beaux mois dans le Forez la saison passée, le joueur avait, fort logiquement, vu son option d'achat levée par les dirigeants des Verts. Mais en cette saison 2014-2015, l'ancien nancéien passe plus de temps sur le banc de touche ou relégué en tribunes ou en réserve que sur les terrains de Ligue 1. Au point de, dès cet hiver, quitter le Forez ?

Selon les informations relayées par nos confrères du quotidien régional Le Progrès, cette hypothèse prend de plus en plus de sens. En effet, la formation hellène du PAOK Salonique, leader du championnat de Grèce après neuf journées, serait très intéressée par le profil du milieu de terrain offensif ligérien. Les dirigeants Grecs aimeraient ainsi obtenir son prêt. Ce à quoi, et sauf surprise, l'AS Saint-Etienne ne devrait pas répondre par la négative au vu du peu de temps de jeu dont dispose l'ancien joueur de Caen.

Veretout : "L'ASSE s’appuie sur un passé riche et des supporters fantastiques"

Ce dimanche après-midi à 14 heures, dans le cadre de la quatorzième journée de Ligue 1, un classique historique du championnat se tiendra entre le FC Nantes et l'AS Saint-Etienne. Pour le milieu de terrain du FCN, Jordan Veretout, cette affiche a le don de le faire saliver. Encore plus le match retour prévu en fin de saison dans le Chaudron de Geoffroy-Guichard.

"Cette équipe de Saint-Etienne fait partie des plus solides du championnat ? Elle s’appuie sur un passé riche et des supporters fantastiques. Malheureusement, l’an dernier, nous n’avions pas pu vivre l’ambiance du Chaudron car les supporters avaient fait grève. Il me tarde de vivre ça cette saison. Pour le moment, je ne l’ai vécu qu’à la télé !", a déclaré le joueur des Canaris, dans un entretien accordé au magazine Le Foot. Toutefois, pas question pour lui de se plaindre, tant les supporters nantais et le mur jaune sont impressionnants, eux aussi, en cette saison : "À Nantes, on n’a pas à se plaindre non plus ! Nos supporters sont incroyables. Avec les mauvais résultats, ils étaient partis, mais ils sont revenus en force et nous soutiennent comme jamais.", a-t-il conclu.

Un nouveau prétendant de choix pour Gignac

En fin de contrat en Juin prochain, et auteur d'une entame de saison étincelante avec l'Olympique de Marseille (dix réalisations inscrites en l'espace de treize levées), l'attaquant international tricolore, André-Pierre Gignac, n'en finit plus de drainer, fort logiquement, les convoitises. Un nouveau prétendant de renom vient ainsi de s'ajouter à une liste déjà bien longue, en la personne de l'Inter Milan.

En effet, selon la Gazzetta dello Sport, le club lombard suivrait de près la situation du natif de Martigues. Nos confrères transalpins ajoutant que le nouvel entraîneur, Roberto Mancini, serait grandement séduit par le profil de l’international français.

Valbuena : "Il ne faut pas tirer de conclusions trop rapidement"

Ancien joueur de l'Olympique de Marseille, le milieu de terrain offensif de l'équipe de France, Mathieu Valbuena, n'a pu échapper aux questions concernant son ancien club, englué dans une tourmente judiciaire et médiatique depuis hier, lundi. Une affaire qui surprend l'ancien meneur de jeu phocéen.

"C’est surprenant parce que les connaissant, ils ont toujours fait un bon travail, un travail sérieux. Il ne faut pas tirer de conclusions trop rapidement. Il faut laisser faire les choses et on verra bien.", a déclaré le désormais joueur du Dinamo Moscou, au sortir de la victoire obtenue par les Bleus aux dépens de la Suède (1-0), au Stade Vélodrome, en match amical de préparation à l'Euro 2016.

L'audition d'Anigo "pas envisagée"

Ce matin, nous vous relayions les propos de José Anigo, qui se disait prêt à répondre aux enquêteurs, dans le cadre de l'affaire des transferts présumés frauduleux de l'Olympique de Marseille.

Contacté par L'Equipe, l'avocat de l'ancien directeur sportif de l'OM - aujourd'hui recruteur sur la zone Afrique - , Maître Emmanuel Molina, a confirmé que son client "se tenait à la disposition de la Justice", mais que, pour l'instant, "son audition n'était pas envisagée".

"Dès le déclenchement des interpellations, Monsieur José Anigo a fait connaître au juge d'instruction, par l'intermédiaire de son avocat, qu'il se tenait à la disposition de la Justice si elle estime nécessaire de recueillir son point de vue. À ce stade, il nous a été clairement indiqué que son audition n'était pas envisagée", a confié Me Molina.

Ayew forfait pour Bordeaux, voire Nantes

Comme nous vous l'indiquions lundi, André Ayew n'a pu participer au dernier match du Ghana, perdu face à l'Ouganda (1-0), en raison d'une blessure aux adducteurs.

Dans un communiqué publié cet après-midi sur son site officiel, l'OM a donné davantage de précisions concernant l'état de santé de son attaquant. Ce dernier souffre "d'un décollement du long adducteur droit", comme l'a confirmé Christophe Baudot, responsable de la cellule médicale du club olympien. Il précise également que "le délai de cicatrisation est de 12 à 15 jours".

Outre la réception de Bordeaux, dimanche, Ayew pourrait donc manquer celle du FC Nantes, le 28 novembre prochain, pour le compte de la 15ème journée de championnat.