Vadim Vasilyev justifie la stratégie monégasque sur le mercato

Commentaire(s)
Vasilyev justifie le mercato
Vasilyev justifie le mercato

Avec les arrivées, entre autres, de Willems Geubbels, Pelé, Aleksandr Golovin, Sofiane Diop ou encore Ronaël Pierre-Gabriel, l'AS Monaco s'est montrée très active sur le mercato. Et Vadim Vasilyev compte bien saisir d'autres opportunités...

"À Monaco, on a un savoir-faire qui a fait ses preuves et cela se sait". Vadim Vasilyev ne se trompe pas lorsqu'il évoque l'attractivité de l'AS Monaco sur les mercatos. Connu pour être une machine pour révéler les jeunes joueurs, le Rocher multiplie les opérations et les ventes records. Lors des deux derniers mercatos estivaux, le club a vendu Bernardo Silva, Benjamin Mendy, Fabinho ou encore Thomas Lemar pour, au moins, 50 millions d'euros chacun, sans compter l'énorme vente de Kylian Mbappé (180 millions), formé au club.

Mais pour Vadim Vasilyev, tout ça n'est que "le fruit des connexions avec certains agents, de l'énorme travail de la cellule de recrutement, de la chance aussi, parfois, quand certains agents tapent à votre porte, et ils sont nombreux à le faire chaque année..." Toutefois, l'ASM a encore plus rajeuni son recrutement cette année, et le vice-Président monégasque explique la principale raison. "On ne fait que poursuivre notre stratégie entamée il y a quatre ans, a confié le dirigeant monégasque. On mise sur les meilleurs jeunes, français et européens. Certains renforceront le centre de formation et notre équipe réserve, et d'autres seront peut-être intégrés au groupe professionnel".

Si Monaco a dépensé, par exemple, 20 millions d'euros pour Willem Geubbels, encore sous contrat aspirant avec l'OL, le dirigeant justifie tout de même ses choix par rapport à l'inflation du marché. "Si on les prend plus âgés, c'est plus cher et il y a encore plus de concurrence" rappelle-t-il dans L'Équipe. "C'est plus dur. Les prix augmentent, c'est comme ça. Quand on a acheté Anthony Martial 5 millions d'euros en 2013, certains avaient jugé ça hors de prix. Les prix qu'on a payés ne sont pas exorbitants, mais on a été obligés de cibler des joueurs plus jeunes".

Commentaire(s)