MadeIn

Ça s'est passé un 3 Octobre...

Commentaire(s)
Le Paris Saint-Germain s'était incliné contre le FC Porto
Le Paris Saint-Germain s'était incliné contre le FC Porto

Nouvelle rubrique quotidienne, amis lecteurs ! Chaque jour, l'équipe de MadeInFoot.com cherchera, et retrouvera, pour vous, les informations marquantes de cette date sur les deux années écoulées. L'occasion pour nous tous de remonter dans le passé ! Nom de Zeus !

Année 2012

LDC - Le PSG tombe ! (1-0)

Un de chute pour le Paris Saint-Germain ! Longtemps malmené par une belle équipe de Porto, les hommes de Carlo Ancelotti ont craqué en fin de match. Les Parisiens subissent ainsi leur tout premier revers de la saison.

2ème journée de Ligue des Champions
FC Porto - Paris Saint-Germain : 1-0 (0-0)
But :
Rodriguez (83ème) pour Porto

L'Europe, c'est vraiment un autre niveau ! Après son entrée en fanfare face au Dynamo Kiev (4-1), le Paris Saint-Germain est brusquement retombé sur terre, ce mercredi. Pour son deuxième match de Ligue des Champions, cette saison, les hommes de Carlo Ancelotti ont subi la loi du FC Porto (1-0). Le tout premier revers en match officiel depuis la reprise. Mais quel revers ! S'il leur a fallu attendre les dix dernières minutes pour faire la différence, les Portugais ont dominé de main de maître cette rencontre. A la mène, Moutinho s'est montré intraitable dans l'entre-jeu. Omniprésent, le stratège lusitanien a énormément pesé sur l'issue du match. Notamment sur l'unique but de la rencontre. Son centre, dévié à deux reprises de la tête, a fini par trouver Jackson Rodriguez au second poteau, laissant Sirigu impuissant (1-0, 83ème). La concrétisation d'une domination sans quasi-partage. A maintes reprises, le portier parisien a dû s'employer pour maintenir son équipe à flot (3ème, 28ème, 60ème, 74ème, 79ème). En vain.

Van der Wiel dépassé, Verratti hors course

Au coup d'envoi, Carlo Ancelotti avait tranché dans le vif. Exit Jallet, Sissoko et Pastore. Place à Van der Wiel, Chantôme et Nenê. Au prix de fortunes diverses. Le milieu de terrain défensif a offert une prestation solide, comblant tant bien que mal les brèches béantes de l'entre-jeu parisien. A l'inverse, le latéral droit néerlandais a eu plusieurs absences, pris à revers à quelques reprises. Le PSG a tout de même eu l'occasion d'ouvrir la marque. Mais Zlatan Ibrahimovic n'a pas su trouver la solution. Sa tête piquée au ras du poteau (12ème) ou son aile de pigeon acrobatique (20ème) n'ont pas trouver le chemin des filets. Collectivement dépassé à l'image d'un Marco Verratti trop personnel, le PSG a subi de plein fouet la comparaison avec une belle équipe européenne. Dans l'autre rencontre de la journée, le Dynamo Kiev a pris la mesure du Dinamo Zagreb (2-0), revenant ainsi à hauteur du club parisien. Avant une double confrontation plus abordable face à la formation croate, le Paris Saint-Germain a pu apercevoir les exigences de la réussite sur le vieux continent.


LDC - Montpellier à coeur ouvert (2-2)

Incroyables Montpelliérains ! Pourtant réduits à dix en début de seconde période, les hommes de René Girard sont parvenus à arracher un match nul précieux sur la pelouse de Schalke 04. Avec ce match nul acquis dans les dernières secondes, les Héraultais peuvent encore croire à la qualification avant une double confrontation face à l'Olympiakos.

2ème journée de Ligue des Champions
Schalke 04 - Montpellier HSC : 2-2 (1-1)
Buts : Draxler (26ème), Huntelaar (53ème, sp) pour Schalke 04 ; Aït Fana (13ème), Camara (90ème) pour Montpellier

"On y a cru jusqu'au bout. On était venus pour chercher quelque chose, on est contents". Interrogé sur les antennes de BeInSport dès le coup de sifflet final, Souleymane Camara peut laisser éclater sa joie. L'attaquant sénégalais du MHSC a permis aux siens d'arracher un point qui vaut de l'or dans cette Ligue des Champions. S'appliquant sur la toute dernière occasion de la rencontre, l'avant-centre héraultais a bien croisé sa frappe pour tromper Unnerstall à l'aube des arrêts de jeu (2-2, 90ème). Car avant cela, René Girard et ses hommes ont bien cru revivre le scénario cruel de la première journée. Battus sur leur pelouse de la Mosson par Arsenal (1-2), Belhanda, Cabella et consorts étaient partis sur les mêmes bases. Au prix d'un début de match très bien mené, Aït Fana est venu ouvrir le score d'une frappe limpide dans la lucarne opposée (0-1, 13ème). La concrétisation de l'entame héraultaise, symbolisée par l'omniprésence de Rémi Cabella dans l'entre-jeu. Mais comme face à Arsenal, le MHSC va progressivement baisser de pied. Et il n'en fallait pas plus pour réveiller les 62.000 spectateurs de la Veltins-Arena. Draxler alerte une première fois Jourdren, sa frappe frôlant le poteau du portier montpelliérain (19ème). Le jeune attaquant allemand de 19 ans trouve finalement la mire sur un caviar d'Huntelaar. Trompant l'alignement hésitant de Yanga-Mbiwa et Hilton, Draxler vient remettre les compteurs à égalité (1-1, 26ème).

Bocaly laisse les siens à dix

Malmené jusqu'à la pause, le MHSC plie mais ne rompt pas. Mais au retour des vestiaires, Bocaly commet l'irréparable. Sur une nouvelle percussion de Draxler, le latéral droit héraultais fauche son adversaire dans sa propre surface. Double sanction immédiate, penalty, carton rouge. Huntelaar ne se gène pas pour transformer la sentence (2-1, 53ème). Il faudra ensuite une excellente prestation de Jourdren pour préserver un semblant de suspens. Décisif à plusieurs reprises, il parvient à repousser avec brio les tentatives d'Huntelaar (65ème) et Afellay (85ème). Huntelaar aura même une véritable balle de match juste avant les arrêts de jeu. Mais sa frappe trop croisée file à côté des buts héraultais (89ème). Moment choisi par le MHSC pour provoquer et saisir sa chance. Camara fait exploser le banc montpelliérain. Et porte l'espoir au coeur de tout un club. Avec la victoire d'Arsenal face à l'Olympiakos (3-1), Montpellier s'installe au troisième rang de ce groupe B. Et reprend définitivement confiance après son succès acquis en Ligue 1, le week-dernier, sur la pelouse de Nancy (0-2). Le champion de France en titre digère petit à petit la rançon de la gloire.


ASSE - Jonathan Brison sans pitié pour Nancy

Jonathan Brison revient de suspension. Vendredi soir, le milieu de terrain de Saint-Etienne affrontera Nancy, son ancien club. Il ne compte pas faire de cadeaux à son ancienne formation, qui est à la peine (19ème au classement de la L1).

"Peu importe comment mais il va falloir prendre les trois points, a déclaré Jonathan Brison au Progrès. À nous d’être meilleurs qu’eux pour leur maintenir la tête sous l’eau. J’espère qu’ils la sortiront mais une fois seulement qu’on les aura battus . [...] Aujourd’hui, je suis salarié de l’ASSE. Je suis très bien ici et j’ai envie de faire de belles choses avec ce club. S’il faut enfoncer Nancy, je le ferai sans hésiter."


OL - L'entraîneur de Kiryat Shmona viré juste avant de défier l'Ol !

Gil Landau, l’entraîneur de l’Hapoel Kiryat Shmona a marqué les esprits par son absence en conférence de presse ce mercredi. Son club doit jouer dans 24h face à l'Olympique Lyonnais pour le deuxième match de la phase de groupe de l'Europa League.

Alors; malade, perdu dans les bouchons? Non, le coach de l'équipe israélienne a tout simplement été viré! Et ce juste avant de recevoir les Lyonnais. Barak Bakhar, son adjoint le remplace. Quelle drôle d'idée tout de même.

Liga - L'Atletico Madrid piste Luis Suarez

Falcao, l'attaquant de l'Atletico Madrid vers Chelsea? Aucun problème pour le club espagnol, qui aurait déjà trouvé son remplaçant. Il s'agirait de Luis Suarez, le buteur de Liverpool, qui compte déjà 5 réalisations à son actif en Premier League cette saison.

Une information révélée par le journal As. Le joueur est la cible des critiques en Angleterre. Il s'est forgé une sale réputation, notamment à cause de ses insultes racistes envers Patrice Evra. L'international uruguayen ne serait pas contre un départ.

PSG - L'agent de Lavezzi réfute la rumeur intériste

L'agent d'Ezequiel Lavezzi a balayé la rumeur qui envoyait son client à l'Inter de Milan dès le mois de janvier, en expliquant que l'international argentin se sent bien au PSG.

En Italie la rumeur qui envoie Lavezzi à l'Inter au mois de janvier est en train de prendre de l'ampleur. Mais avant qu'elle ne parvienne en France, l'agent du joueur a voulu y mettre un terme. Alejandro Mazzoni a affirmé qu'il était impensable que son client retourne en Italie.

"Lavezzi en janvier à l'Inter Milan, il n'y a tout simplement rien de vrai dans cette histoire. Ezequiel (Lavezzi) veut rester au PSG parce que la concurrence le stimule. J'écarte complètement l'hypothèse qu'il pourrait retourner en Italie. A Paris, il trouvera sa place après une expulsion qui l'a écarté des terrains pendant deux journées de championnat. Il a très envie de jouer et de montrer son talent."

PSG - Thiago Silva de retour au Milan AC?

Thiago Silva a quitté le Milan AC cet été. Direction Paris. Le défenseur brésilien était l'un des cadres de l'équipe italienne. Il a joué pour l'instant 2 matchs avec le club de la capitale. Paulo Tonietto, son agent n'exclut pas un jour un retour au Milan, comme il l'a révélé au site Italien TMW.

"Milan avait besoin de le vendre et le temps était venu de changer. Mais que les Milanais se rassurent, ils se redresseront parce que c'est une entreprise solide. Qui sait si Thiago n'y reviendra pas un jour ? Tout est possible dans la vie. Mais pour l'instant, il se plaît à Paris et au PSG."

Et ce mercredi soir, le défenseur parisien défie le FC Porto avec ses coéquipiers.


MHSC - Girard veut voir ses joueurs se lâcher

L'entraîneur de Montpellier, René Girard, est revenu, sur l'importance du match contre Schalke 04, prévu ce mercredi soir, à 20h45, pour le compte de la deuxième journée de phase de groupes de la Ligue des Champions. Après s'être inclinés avec les honneurs contre Arsenal (1-2), les Champions de France en titre, veulent réagir et prouver à l'Europe, qu'ils ont leur place dans cette compétition. Pour René Girard, il est nécessaire que ses joueurs se lâchent sur le terrain.

« Contre Arsenal, on a pris un peu la température. En plus, on débutait contre le gros morceau du groupe. C'était peut-être l'occasion de se rassurer, d'être à la hauteur de l'évènement et je crois qu'on a prouvé qu'on pouvait l'être. Cela nous a apporté un peu plus de confiance et de sérénité. Maintenant, on continue contre le deuxième favori. Je crois que la victoire à Nancy (2-0) a fait du bien pour la sérénité. On a l'envie et la détermination de réussir quelque chose de bien. L'important c'est de participer, du baron de Coubertin, ce n'est pas trop mon truc. Après Arsenal, il faut chercher des points à l'extérieur. Un point ce serait déjà bien. Mais si on peut en prendre trois, pourquoi pas. On n'a rien à perdre, tout à gagner ».

Liga - Real Madrid, Mourinho préfère sa femme à Sergio Ramos

José Mourinho a essayé de sauver les meubles lorsqu'il a été interrogé sur la dégradation évidente de sa relation avec Sergio Ramos.

Malgré des déclarations rassurantes, le torchon semble bel et bien brûler entre José Mourinho et Sergio Ramos. La presse espagnole se régale à ce sujet puisque ce clash fait les gros titres. Interrogé sur la question, le technicien portugais a répondu à sa façon en tentant de détourner un peu le sujet.

«Écoutez, je m’entends beaucoup mieux avec ma femme qu’avec Sergio Ramos, c’est une certitude. Mais je m’entends beaucoup mieux avec Sergio Ramos qu’avec des gens que je ne connais pas ou des gens qui ne partagent pas les mêmes ambitions et les mêmes responsabilités que moi.»

PSG - Le Ministère de l'Intérieur interdit les déplacements individuels pour Marseille

Le Ministère de l'Intérieur, a officialisé, ce mercredi, l'interdiction des déplacements individuels de supporters du Paris Saint-Germain, pour le match contre l'Olympique de Marseille, prévu ce dimanche, à 20h45, pour le compte de la 8ème journée de Ligue 1.

Une décision prise suite à «la rivalité historique, profonde et violente» entre les groupes de supporters «qui s'est traduite en particulier par des incidents nombreux, violents et récurrents de nature à troubler l'ordre public». Seuls seront autorisés les abonnés faisant le déplacement encadré et organisé par le Paris Saint-Germain. Le Ministère de l'Intérieur précisant que les fans seront «strictement encadrés tout au long de leur déplacement depuis la région d'Ile-de-France jusqu'au stade Vélodrome de Marseille».

Pour rappel, les déplacements de supporters entre les deux clubs sont interdits depuis le 25 Novembre 2009.

PSG - Une bagarre éclate entre supporters parisiens

Une bagarre a éclaté très tôt ce matin à Porto entre supporters du PSG avant le match de ce soir.

Le PSG affrontera Porto ce soir sur le terrain, mais dans la ville du nord du Portugal des réels affrontements ont eu lieu à cinq heures du matin. Les belligérants ne seraient autres que les anciens supporters de la tribune d'Auteuil et de Boulogne qui se sont rencontrés dans les rues de la ville. La police portugaise dresse pour le moment un bilan de six blessés dans cette bagarre où des armes telles que des battes de base-ball et des couteaux se sont mêlées.

PSG - Thiago Silva s'excuse auprès de Sakho

Thiago Silva a tenu à s'excuser auprès de Mamadou Sakho par rapport à ses déclarations prononcées la veille dans les colonnes du Parisien.

Dans un interview accordée au Parisien, Thiago Silva avait parlé de Sakho et Alex. Sans détour le Brésilien avait loué les qualités d'Alex au détriment du jeune défenseur français, avouant même qu'il préférait jouer avec l'ancien joueur de Chelsea.

«La grande différence, c'est qu'Alex a plus d'expérience. Et je dois avouer que, même si je me sens bien avec les deux, je suis plus tranquille avec celui qui a plus d'expérience, c'est-à-dire Alex.»

Des propos malvenus que l'ancien défenseur milanais s'est empressé de tempérer. Il a même formuler des excuses auprès de Mamadou Sakho.

«Je n'ai pas dit que je préférais jouer avec Alex. J'ai juste dit qu'Alex avait plus d'expérience. Je présente même mes excuses à Mamadou Sakho si cela l'a rendu triste, parce que je n'ai pas dit ça»

LOSC - Rudi Garcia parle de l'éternel manque de réalisme

Rudi Garcia est revenu sur la défaite de son équipe sur la pelouse de Valence et avoue que ses joueurs ne sont pas en réussite en ce moment.

Lille se déplaçait à Valence hier en Ligue des Champions et s'est incliné (2-0). Une fois de plus les joueurs du LOSC ont pris le match par le bon bout mais ont cruellement manqué de réalisme devant les buts. Un cas de figure sur lequel Rudi Garcia est revenu en conférence de presse.

"On a manqué de réalisme, on n'a pas su cadrer nos tentatives. C'est une chose sur laquelle j'avais insisté avant le match, et c'est bien évidemment quelque chose qu'il va falloir améliorer si on veut au moins prendre des points dans un match. On a pris le match par le bon bout mais le talent a fait la différence de leur côté. La réussite, il faut la provoquer. On savait que ce n'était pas le meilleur endroit pour se relancer, mais il y avait matière à faire mieux. Il faut combattre, tout faire pour inverser cette spirale."

Année 2011


L2 - Le bon coup de Bastia

En conclusion de la 10e journée de Ligue 2, Bastia est allé chercher une précieuse victoire sur la pelouse de Boulogne-sur-Mer (1-3). Les Corses se sont imposés grâce à trois buts inscrits par Harek (21e), Choplin (65e) et Diallo (88e) alors que Allart a permis aux Nordistes d'égaliser juste avant la pause (43e).

Au classement, Bastia profite de ce succès pour monter sur la troisième marche du podium. En revanche, l'USBCO tombe dans la zone rouge à égalité parfaite avec l'AS Monaco, la surprenante lanterne rouge de ce championnat.

Bleus - Ribéry et Matuidi out !

La liste des joueurs forfaits pour les deux matches à venir de l'équipe de France ne cesse de s'allonger. A l'instar de Bacary Sagna et Karim Benzema, Franck Ribéry et Blaise Matuidi sont indisponibles pour cause de blessure. Le joueur du Bayern Munich souffre d’une lésion aux deux mollets alors que le milieu de terrain parisien est touché à la cuisse gauche. Ils ont quitté Clairefontaine ce lundi après avoir passé des examens médicaux à l'hôpital de Rambouillet.

Laurent Blanc n'a pas fait savoir s'il convoquerait un ou plusieurs joueurs pour pallier à ces absences, à laquelle pourrait s'ajouter celle d'Eric Abidal, incertain en raison d'une blessure à une cuisse.

Espoirs - Kakuta a choisi la France

Lundi, c'est jour de rassemblement à Clairefontaine. Pour les joueurs de Laurent Blanc mais aussi pour ceux d'Erick Montbaerts. Les Espoirs ont donc croisé leurs aînés ce matin. A l'heure de la convocation, les regards se tournaient également sur l'anti-chambre de l'Equipe de France. Plus précisément vers Gaël Kakuta. Pré-selectionné par Montbaerts pour affronter le Kazakhstan et la Roumanie, les 3 et 11 octobre prochain, dans le cadre des éliminatoires à l'Euro 2013, le joueur de Bolton avait également la possibilité de rejoindre Claude Leroy et la République Démocratique du Congo. Son retard, ce matin, a un peu plus laissé planer le doute. Mais rien n'y fait. L'ancien lensois a bel et bien choisi les Bleuets. Il n'y avait même aucune hésitation pour sa part.

"Je ne sais pas qui a lancé cette rumeur mais elle est complètement fausse, a-t-il déclaré pour Eurosport. Je n'ai pas eu de relation directe avec le sélectionneur de la RDC. Personnellement, je veux jouer pour la France. Je joue pour la France depuis 16 ans. Je ne vois pas pourquoi je changerai d'avis du jour au lendemain. (...) C'est complètement faux. Je ne l'ai pas eu (Claude Leroy, ndlr) au téléphone".

Demi-finaliste du mondial U20 avec l'Equipe de France, cet été, en Colombie, l'ex-joueur de Chelsea entend s'affirmer en Bleu.
Girondins - Gillot : "Je crains le découragement"

La victoire et la sérénité semblent se refuser aux Girondins de Bordeaux. Le club au scapulaire a vécu une nouvelle désillusion, ce samedi, lors de la réception de Montpellier (2-2). En menant par deux buts à zéro, les hommes de Francis Gillot avaient pourtant repoussé les limites de la solidarité suite à l'expulsion de Marc Planus. Mais une nouvelle faillite défensive a ruiné le renouveau girondin. En l'espace de deux petites minutes, une main de Ciani et un tacle d'Hilton ont plongé un peu plus les bordelais dans le doute. Gillot a préféré positiver à l'issue de la rencontre. Mais le technicien girondin craint pour l'état d'esprit de ses joueurs, à force de se voir refuser la victoire match après match.

"On est encore plus déçu qu’à Toulouse (défaite 3-2), parce qu’on a fait 90 bonnes minutes alors qu’à Toulouse la deuxième mi-temps avait été mauvaise. Il y a quand même des choses positives, si on reste sur le même état d’esprit, on va inverser la tendance. Mais les matches filent et on n’a pas beaucoup de points. A force d’avoir des matches comme ça, je crains le découragement. Il ne faut pas que ça dure trop longtemps."


OM - Ayew : "Ca commence à tous nous faire ch..."

L'Olympique de Marseille fascine autant qu'elle inquiète. Souveraine en Ligue des Champions, première de son groupe après une nouvelle victoire (3-0) sur le Borussia Dortmund, les hommes de Didier Deschamps n'avancent pas en championnat. Nouvelle illustration ce dimanche. Symbole d'un OM qui va mal, Steve Mandanda a laissé filer la frappe de Poyet sous son ventre. Pourtant excellent depuis le début de saison, le portier phocéen a lui aussi failli contre Brest. Un nouveau match nul (1-1) et voilà les marseillais qui s'agacent.

André Ayew n'a pas mâché ses mots : "Ça commence à tous nous faire ch... Il faut relever la tête." Son coéquipier, Morgan Amalfitano, non plus. "On doit se lever le cul. Se bouger la tête."


OL - Gonalons voit le PSG champion

Parmi les hommes forts du début de saison lyonnais, Maxime Gonalons est en train de prendre une ampleur considérable au sein de l'effectif de Rémi Garde. Le milieu de terrain olympien a une nouvelle fois mis à mal ses homologues parisiens, dimanche soir au Parc. Mais cette fois, il n'a tenu qu'une mi-temps, laissant une pâle copie lors du deuxième acte pour voir le PSG de Pastore crucifier un OL trop peu réaliste (2-0). Interrogé lundi matin, Gonalons a évoqué l'excellente impression laissée par le stratège argentin, tout en avouant que le club parisien serait difficile à arrêter cette saison.

"Ce sont les favoris pour le titre. Ils ont des joueurs de grande qualité, notamment en attaque. Avoir un joueur comme Pastore, c’est énorme. J’avais rarement joué contre un joueur d’un tel calibre. Ils ont toutes les qualités pour être champions. A nous de finir dans les trois premiers."


ASSE - Guilavogui : "La chance va finir par tourner"
L'AS Saint-Etienne a concédé samedi face à Auxerre (1-1) son septième match consécutif sans victoire en Ligue 1. Buteur des Verts face au club bourguignon, Josuha Guilavogui commence à trouver le temps long mais semble confiant quand il évoque la suite du présent exercice.

"Je crois que la chance va finir par tourner. Cela fait depuis la deuxième journée que l'on n'a pas gagné, ça commence à faire long. Avec six points en deux matches, on avait à coeur de pouvoir en compter un peu plus avant d'aborder la dixième journée (...) Si ce n'était que des défaites, ça ferait vraiment mal au crâne. Mais on prend quand même des points. Il ne faut pas baisser la tête, se gangrener l'esprit, sinon on ne va pas s'en sortir. Restons sereins même si la situation devient compliquée", a expliqué le joueur dans les colonnes du Progrès.
Bleus - Benzema forfait pour les deux matches
L'équipe de France devra se passer des services de Karim Benzema lors des réceptions à venir de l'Albanie et de la Bosnie. Touché aux adducteurs en Ligue des Champions, l'attaquant du Real Madrid est venu faire constater sa blessure ce lundi à Clairefontaine et reprendra la direction de l'Espagne en soirée.

On ne sait pas encore si Laurent Blanc convoquera un nouveau joueur pour pallier cette absence.
PSG - Pastore évoque sa popularité
Auteur d'une intégration aussi rapide qu'efficace au Paris Saint-Germain, Javier Pastore est le nouveau chouchou du Parc des Princes. L'international argentin s'est exprimé ce lundi sur sa popularité grandissante auprès des supporters du club de la capitale.

"Je suis vraiment content que les supporters achètent mon maillot. C'est évidemment une grosse fierté pour moi. J'espère que je vais pouvoir continuer de procurer cette émotion aux supporters. Je suis content qu'ils aiment ma façon de jouer. Je vais essayer de démontrer à chaque rencontre qu'ils ont raison de me supporter. Je veux leur rendre ce qu'ils me donnent !", a déclaré le joueur sur le site de RMC.
OL - Lloris prolonge son contrat

Sur son site officiel l’Olympique Lyonnais a annoncé aujourd’hui que Hugo Lloris avait prolongé son contrat de deux années supplémentaires. Le communiqué du site était le suivant :

"L’Olympique Lyonnais se réjouit de son engagement sur le long terme, comme celui de Michel Bastos il y a quelques jours, qui conforte encore la politique et la nouvelle dynamique sportive du club."

Arrivé à Lyon en 2008 en provenance de Nice, Lloris s’est imposé à Lyon et a déjà porté le maillot des gones à 157 reprises remportant par la même occasion le titre de meilleur gardien de Ligue 1 à deux reprises. Il a également gagné sa place de titulaire en Équipe de France et possède d’ores et déjà 26 sélections.

Le portier lyonnais poursuivra son aventure jusqu'en juin 2015 du côté de Gerland.
LOSC - Debuchy : "Je suis très content d’être appelé"
Le défenseur de Lille, Mathieu Debuchy, est revenu, aux micros de RMC, sur sa convocation par Laurent Blanc, pour combler l'absence de Bacary Sagna, pour les matches qualificatifs de l'Euro 2012 contre l'Albanie et la Bosnie. Selon lui, cet appel est logique.
« Je suis très content d’être appelé. Ces derniers temps, je fais des bonnes prestations. Pour moi, je le mérite. Il y a des joueurs qui sont devant moi pour l’instant. Malheureusement pour Bacary (Sagna), il s’est blessé. Mais ça fait mon bonheur. Je vais me donner à l’entraînement et on verra ce qu’il se passe ».
ASSE - Sanogo à l'essai à Monaco
L'attaquant de l'AS Saint-Etienne, Boubacar Sanogo, mis à l'écart par Christophe Galtier, pourrait bien rebondir à Monaco. L'international ivoirien, va être mis à l'essai cette semaine par la formation du Rocher, selon Le Progrès.
OM - Labrune confirme Deschamps
L'Olympique de Marseille connaît un début de championnat très compliqué. Avec huit points pris en neuf journées, l'entraîneur de l'Olympique de Marseille, Didier Deschamps, aurait pu être menacé. Mais le président de l'Olympique de Marseille, Vincent Labrune, a tenu à affirmer, dans un entretien accordé à L'Equipe, de nouveau son soutien à son entraîneur.
«Il n'y a pas de sujet. Nous sommes conscients de nos limites. Nous savons que nous n'avons pas de marge. Ça peut être une saison compliquée, comme la dernière l'a été, il ne faut pas l'oublier.».
OL - Gomis : "On a eu des actions"
L'attaquant de l'Olympique Lyonnais, Bafétimbi Gomis, est revenu, sur la défaite de sa formation contre le Paris Saint-Germain (2-0), dimanche soir, pour le compte de la 9ème journée de Ligue 1. S'il a apprécié de rivaliser avec le Paris Saint-Germain, l'attaquant a regretté ses nombreuses occasions ratées.
"On a eu des actions, notamment moi. Aujourd’hui je n’ai pas été inspiré. Il y aura des jours meilleurs. Ça s’est joué à peu de choses. Je suis déçu pour les copains parce qu’on a eu des opportunités. On a montré qu’on pouvait rivaliser face à cette équipe. A nous de travailler pour gagner le prochain match face à Nancy".