MadeIn

Ça s'est passé un 2 Octobre...

Commentaire(s)
Lille s'était incliné contre le Valence CF
Lille s'était incliné contre le Valence CF

Nouvelle rubrique quotidienne, amis lecteurs ! Chaque jour, l'équipe de MadeInFoot.com cherchera, et retrouvera, pour vous, les informations marquantes de cette date sur les deux années écoulées. L'occasion pour nous tous de remonter dans le passé ! Nom de Zeus !

Année 2012

LDC - 2ème journée : Résultats et classement

Groupe E :

FC Nordsjälland - Chelsea : 0-4
Juventus Turin - Chakhtior Donetsk : 1-1

1. Chelsea : 4pts (+4)
2. Chakthior Donetsk : 4pts (+2)
3. Juventus Turin : 2pts (0)
4. FC Nordsjälland : 0pt (-6)

Groupe F :

FC Valence - Lille OSC : 2-0
BATE Borisov - Bayern Munich : 3-1

1. BATE Borisov : 6pts (+6)
2. FC Valence : 3pts (+1)
3. Bayern Munich : 3pts (-1)
4. Lille OSC : 0pt (-4)

Groupe G :

Spartak Moscou - Celtic Glasgow : 2-3
Benfica Lisbonne - FC Barcelone : 0-2

1. FC Barcelone : 6pts (+3)
2. Celtic Glasgow : 4pts (+1)
3. Benfica Lisbonne : 1pt (-2)
4. Spartak Moscou : 0pt (-2)

Groupe H :

Galatasaray - Sporting Braga : 0-2
CFR 1907 Cluj - Manchester United : 1-2

1. Manchester United : 6pts (+2)
2. CFR 1907 Cluj : 3pts (+1)
3. Sporting Braga : 3 pts (0)
4. Galatasaray : 0pt (-3)


LDC - 2ème journée : Le Bayern cale, le Barca et Chelsea avancent

Alors que le LOSC a de nouveau manqué le coche sur la pelouse de Valence (2-0), le Bayern Munich s'est incliné à la surprise générale face au BATE Borisov (3-1). Déjà vainqueurs de Lille lors de la première journée (1-3), les Biélorusses se sont payés le scalp de Franck Ribéry et ses coéquipiers, et pointent en tête de ce groupe F avec six points pris. Dans le groupe E, Chelsea n'a pas fait dans la dentelle. Après un match nul concédé face à la Juventus Turin en ouverture (2-2), les hommes de Roberto Di Matteo sont allés s'imposer sèchement sur la pelouse du FC Nordsjälland (0-4). Si le champion de Norvège reste bon dernier avec deux défaites en deux matchs, les Blues prennent ainsi la tête de la poule, à la faveur d'une meilleure différence de buts par rapport au Chakhtior Donetsk. Les Ukrainiens sont, eux, allés chercher un point précieux sur la pelouse de la Juventus Turin (1-1). Menant au score, ils ont réussi à faire douter la Vieille Dame tout au long de la rencontre.

De son côte, le FC Barcelone n'a pas tremblé. Après une entrée en lice délicate face au Spartak Moscou (3-2), l'ogre catalan a, cette fois, offert une prestation maîtrisée sur la pelouse du Benfica Lisbonne (0-2). Seul hic à ce succès logique, la choquante blessure de Carlos Puyol, bras retourné sur la pelouse, quittant ses partenaires pétri de douleurs. Dans l'autre rencontre du groupe G, le Celtic Glasgow était allé s'imposer sur le terrain du Spartak Moscou en fin d'après-midi (2-3). Un match à rebondissements qui a vu Samaras donner la victoire aux siens, permettant aux Ecossais de prendre le large avant une double confrontation délicate face aux Portugais du Benfica. Enfin, dans le groupe H, Robin Van Persie a démontré, une fois de plus, toute l'étendue de son talent pour offrir un précieux succès aux siens en terre roumaine (1-2). Face à une valeureuse équipe du CFR Cluj, Manchester United a souffert pour arracher les trois points, les hommes de Sir Alex Ferguson se retrouvant même menés au score avant de recoller. Dans l'autre rencontre du groupe, le Sporting Braga a vaincu l'enfer d'Istanbul, s'imposant face à Galatasaray (0-2).


LDC - Lille, encore raté ! (2-0)

Victime du réalisme espagnol, le LOSC s'incline pour la deuxième fois en deux matchs de Ligue des Champions, sur la pelouse du FC Valence (2-0). Bons derniers de ce groupe F, les hommes de Rudi Garcia ont également perdu Debuchy, expulsé. Une nouvelle soirée cauchemar.

2ème journée de Ligue des Champions
FC Valence - Lille OSC : 2-0 (1-0)
Buts : Jonas (38ème, 74ème) pour le FC Valence

Où va le LOSC ? Actuels quinzièmes de Ligue 1, les nordistes pointent actuellement à la quatrième et dernière place de leur poule de Ligue des Champions. Après le revers inattendu concédé lors de la première journée face au BATE Borisov (1-3), Lille se savait sous pression avant de se rendre à Mestalla. S'ils n'ont pas démérité, ils ont une nouvelle fois raté le coche. La faute à un manque permanent d'efficacité. Au contraire, les espagnols ont su exploiter à merveille leurs quelques opportunités. Si Sofiane Feghouli, l'un des français expatriés à Valence, était tout proche d'ouvrir le score (8ème), son coéquipier Jonas n'a pas manqué d'asséner le coup fatal aux lillois. Après un relais trouvé dans l'entre-jeu avec Soldado, l'attaquant valencien vient tromper Mickaël Landreau d'un plat du pied imparable (1-0, 38ème). Après une grosse occasion manquée par Florent Balmont (35ème), il n'en fallait pas plus pour voir le jeu nordiste s'effriter peu à peu. Titularisé à la pointe de l'attaque, Nolan Roux n'a jamais trouvé le moyen d'inquiéter réellement l'arrière-garde espagnole. Seul Dimitri Payet aurait pu mettre à mal l'équilibre des hommes de Mauricio Pellegrino mais ses choix n'ont pas été les bons (36ème, 42ème).

Debuchy perd ses nerfs

Lors du second acte, le FC Valence n'aura que trop peu souffert pour douter. Excepté le remuant Mendes, le LOSC n'aura pas offert suffisamment de percussion, d'allant et de créativité pour espérer l'emporter. Au coeur de la quiétude de Mestalla, Jonas est même venu alourdir logiquement le score sur un centre-tir rempli de réussite (2-0, 74ème). Symbole, s'il en fallait, du marasme dans lequel plonge inexorablement Lille. Comme rien ne veut sourire actuellement au collectif nordiste, Mathieu Debuchy n'a pas su garder ses nerfs en fin de match. Un deuxième avertissement pour une semelle grossière lui a valu une expulsion logique (85ème). Et voilà le LOSC pas loin de toucher le fond. D'autant plus que l'attend une double confrontation cruciale face au Bayern Munich. Battu par le BATE Borisov (1-3), les bavarois devront même mettre les bouchées doubles pour assurer le plus rapidement possible leur qualification. Une qualification que Landreau et ses coéquipiers peuvent encore espérer secrètement. Mais la situation actuelle ne joue réellement pas en leur faveur. Il faudra un sursaut d'orgueil collectif pour revoir rapidement un LOSC souverain et sûr de sa force. Pour l'instant, le doute et l'inquiétude accompagnent quotidiennement Rudi Garcia et ses hommes.


Bleus - Diaby forfait pour les deux prochaines rencontres

Le milieu de terrain d'Arsenal et de l'équipe de France, Abou Diaby, a dû déclarer forfait pour les deux prochaines rencontres des Bleus, à savoir, le match amical contre le Japon, le 12 Octobre, et le match contre l'Espagne, prévu le 16 Octobre, pour le compte des qualifications à la Coupe du Monde 2014.

Le milieu de terrain, blessé contre Chelsea (1-2), ce week-end, devrait être absent pendant trois semaines.

PSG - Sissoko évoque le match contre l'Olympique de Marseille

Le milieu de terrain du Paris Saint-Germain, Mohamed Sissoko, a fait son retour à la compétition contre Sochaux (2-0), samedi passé, après de nombreuses semaines d'absence sur blessure. Le milieu de terrain Parisien, a évoqué, dans un entretien accordé au site officiel du club, l'importance du match contre l'Olympique de Marseille, prévu ce dimanche, pour le compte de la 8ème journée de Ligue 1.

"Quand tu es Parisien et que tu affrontes Marseille… C'est le match que tout le monde attend. Les gens nous en parlent souvent. Les Marseillais ont perdu 4-1 ce week-end contre une belle équipe de Valenciennes, mais nous savons que cela ne sera pas le même match. On va être attendu là-bas.".

LOSC - Digne sur les tablettes de Chelsea et Manchester United

Le défenseur de Lille, Lucas Digne, serait, selon les informations du Daily Mail, suivi de très près par les formations Anglaises de Chelsea et Manchester United.

Toujours selon les informations du quotidien, des émissaires des deux clubs de Premier League, étaient même présents, vendredi passé, à Rennes, pour observer le joueur.


Girondins - Trémoulinas se moque de la série d'invincibilité

Les Girondins de Bordeaux ont pris le meilleur sur l'Olympique Lyonnais (0-2), dimanche soir, pour le compte de la 7ème journée de Ligue 1. Une nouvelle victoire qui porte le total à dix-sept rencontres sans défaites consécutives pour les Girondins. Une série impressionnante, mais pour laquelle le défenseur, Benoît Trémoulinas, qui s'est confié, dans un entretien accordé sur RMC, n'accorde pas trop d'importance.

"Honnêtement, on n'y pense même pas. On est bien en place à chaque début de match. On a une tactique bien établie avant chaque match. On essaie de vraiment bien défendre. On sait que dans le match, on aura des occasions. On défend bien avant tout puis après on joue les coups à fond".

PSG - Ibrahimovic écarte Messi pour le Ballon d'Or

Zlatan Ibrahimovic s'est exprimé au sujet du Ballon d'Or et a fait savoir qu'il en avait marre de voir toujours Messi le remporter.

La fin de l'année approche et comme à chaque fois, un joueur décrochera le trophée le plus prestigieux sur le plan individuel, le Ballon d'Or. Alors que beaucoup voit Messi remporter son quatrième sacre, Ibrahimovic préfère écarter cette possibilité. Il semble lassé de toujours voir le petit argentin gagner le titre.

"Il a fait une grande saison au niveau personnel mais il n'a presque pas gagné de trophée. Il a déjà gagné le Ballon d'Or à trois reprises et si ça continue, plus personne d'autre ne l'aura. Il est temps de le donner à d'autres joueurs."


PSG - Les supporters Parisiens refusent d'aller à Marseille

340 euros en avion, nombreux échauffourées dans le passé, les supporters parisiens ne se bousculent pas au portillon pour effectuer le déplacement à Marseille. Pourtant, ils ont à nouveau l'autorisation de venir dans la cité phocéenne pour soutenir leur équipe.

Conséquence de ce manque d'engouement? Le déplacement officiel de supporters du PSG pourrait tout bonnement être annulé! Ce qui interdirait aussi à tous les parisiens d'assister au Clasico dimanche soir, selon le Parisien. Pour rappel, le déplacement du club de la capitale à Porto, mercredi pour la Ligue des champions se fera déjà sans fans, faute de demande suffisante.


LOSC - Payet satisfait de ne pas avoir signé avec le PSG

Dimitri Payet se réjouit de ne pas avoir signer au PSG mais plutôt à Lille où il bénéficie de beaucoup plus de temps de jeu.

Lorsque Dimitri Payet était encore à Saint Etienne, il avait clairement déclaré sa flamme au PSG, et allant même jusqu'au bras de fer avec les dirigeants stéphanois. Mais c'est finalement à Lille qu'il s'est engagé. Et en voyant la situation actuelle au PSG, le joueur ne regrette vraiment pas son choix.

«J’y pense souvent, c’était un mal pour un bien. Finalement, j’ai bien fait d’aller à Lille. Ici, je me suis fixé dans un bon club. Qu’est-ce que je serais devenu au PSG ? Quand je vois que Nenê est remplaçant avec la saison qu’il a faite… Je serais sans doute sur le banc avec mon pote Guillaume Hoarau» a-t-il confié dans les colonnes de L’Equipe.

PSG - Thiago Silva préfère Alex que Sakho

Thiago Silva s'est exprimé sur ses deux coéquipiers en défense centrale, Sakho et Alex, et avoue avoir une préférence pour l'ancien joueur de Chelsea.

Le Brésilien Thiago Silva a commencé tardivement sa saison avec le PSG, mais semble désormais bien installé à son poste. Une place qu'il devra occuper avec Mamadou Sakho ou Alex. L'ancien milanais semble déjà se faire une idée de ces deux joueurs. Il avoue que Sakho est bourré de talent mais qu'il est plus rassurant de jouer avec quelqu'un d'expérimenté comme Alex.

«Ce sont deux joueurs de qualité. Sakho est un bon défenseur, très technique. Il est en train de grandir. La grande différence, c’est qu’Alex a plus d’expérience. Il a joué avec la sélection et dans d’autres grandes équipes européennes. J’ai disputé un match avec Sakho, deux avec Alex. Et je dois avouer que, même si je me suis senti bien avec les deux, j’étais plus tranquille avec celui qui a plus d’expérience, c’est-à-dire Alex» a-t-il déclaré dans les colonnes du Parisien.

Année 2011

L1 - Le patron, c'est le PSG

A l'occasion du choc tant attendu de la 9e journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain est venu à bout de l'Olympique Lyonnais (2-0). Cette rencontre au sommet disputée dans un Parc des Princes chaud bouillant a basculé en seconde période, alors que les deux équipes ont globalement fait jeu égal avant le repos en se créant plusieurs occasions chaudes. Dominateur au retour des vestiaires, le club de la capitale a pris l'avantage à la 65e minute, sur un nouvel éclair de génie de Pastore qui a trompé Lloris dans un angle fermé (65e). Alors que Gomis a manqué de la tête une énorme opportunité d'égaliser pour les Gones, les hommes d'Antoine Kombouaré ont assuré leur succès en toute fin de match, Jallet reprenant victorieusement de volée un coup-franc de Pastore (90e).

Au classement, ce résultat a de grandes conséquences puisque le PSG prend seul le leadersphip, avec trois points d'avance sur ses premiers poursuivants dont fait partie l'OL qui n'a pas démérité dans ce match qui a tenu toutes ses promesses.

L1 - Lille se reprend

Lille a mis fin à une mauvaise série de match nul en renouant avec la victoire ce dimanche face à Rennes (2-0). Les Dogues ont acquis ce succès en première période. Sow a ouvert le score d'un but plein d'opportunisme (7e) alors que Balmont a doublé la mise pour les siens en déviant victorieusement un coup-franc de Hazard (28e). Décevants avant la pause, les Bretons ont livré un deuxième acte de bien meilleure qualité mais ne sont pas parvenus à relancer le suspense du match face à des Nordistes qui ont retrouvé leur solidité défensive.

Au classement, le LOSC monte à la cinquième place et revient à un point du podium alors que Rennes tombe au septième rang.

L1 - Ça ne s'arrange pas pour l'OM

A l'occasion de la 9e journée de Ligue 1, l'Olympique de Marseille a de nouveau déçu en concédant un piteux résultat nul à domicile face à Brest (1-1). Un match qui a très mal débuté pour les Phocéens puisque le club breton a très rapidement ouvert le score grâce à Poyet qui a profité d'une erreur énorme de Mandanda pour faire trembler les filets (5e). S'ils ont égalisé par l'intermédiaire d'Ayew moins d'un quart d'heure plus tard (19e), les hommes de Didier Deschamps ont livré une très faible prestation et ont peiné de se créer de réelles opportunités pour arracher la victoire. De quoi attiser la colère du Vélodrome dont les sifflets n'ont cessé de raisonner ce dimanche.

Au classement, l'OM reste bloqué à la treizième place, avec neuf points de retard sur le podium. De son côté, Brest n'a toujours pas remporté le moindre match cette saison mais profite de ce score de parité pour sortir de la zone rouge.

Bleus - Ribéry incertain contre l'Albanie

Le milieu de terrain du Bayern de Munich et de l'équipe de France, Franck Ribéry, est incertain pour la rencontre qualificative pour l'Euro 2012, contre l'Albanie, vendredi prochain. Le milieu, sorti à la mi-temps contre Hoffenheim hier, souffre d'une blessure à un mollet.

OM - Deschamps : "Je m'adapte"
L'entraîneur de l'Olympique de Marseille, Didier Deschamps, a dû jongler entre les absences sur blessures, les suspensions, les joueurs en méforme, depuis le début de la saison. Une gestion d'effectif bien compliqué pour l'entraîneur marseillais, qui reconnaît que son effectif, est cette année, bien plus limité que par le passé.
« Je m’adapte. Je savais que nous n’aurions pas la possibilité d’avoir le même effectif que ces deux dernières saisons, pour des raisons économiques. Évidemment, dès qu’il y a deux, trois ou quatre absents, ça devient plus compliqué. Les Brestois ont réussi un très grand match à Paris, qui aurait mérité un autre résultat. Leur dernier, contre Ajaccio (1-1), a été beaucoup moins bon. Mais ils sont reposés et joueront sans aucune pression. Nous, ce sera avec l’obligation de résultat ».
PSG - Kombouaré s'attend à un match compliqué
L'entraîneur du Paris Saint-Germain, Antoine Kombouaré, sait l'importance de la rencontre contre l'Olympique Lyonnais, dimanche soir, pour le compte de la 9ème journée de Ligue 1. Dominés jeudi contre l'Athletic Bilbao, l'entraîneur de la Capitale attend une réaction de ses hommes en championnat.
"Quand on est joueur, on a envie de réparer. On a déjà tendu une fois la joue, on ne va pas attendre la deuxième gifle. On a raté un match, ça arrive. Les milieux auraient pu apporter plus le surnombre. On est toujours en phase de construction. Il faut beaucoup de temps pour connaître les joueurs, pour mieux appréhender le travail avec eux. Beaucoup de joueurs ne sont pas encore installés, ils vivent à l'hôtel. Il y a aussi le problème de la langue. Ça se met en place mais c'est compliqué pour tout le monde".