LDC

Monaco rassure (0-0) !

Commentaire(s)
L'AS Monaco s'est rassuré en prenant un bon point contre le Zénith Saint-Pétersbourg
L'AS Monaco s'est rassuré en prenant un bon point contre le Zénith Saint-Pétersbourg

Ce mercredi en fin d'après-midi, l'AS Monaco est allé chercher un très bon point sur la pelouse du Zénith Saint-Pétersbourg (0-0), dans le cadre de la deuxième journée des phases de groupes de la Ligue des Champions. Outre le bon résultat glané, le contenu offert par les protégés de Leonardo Jardim a de quoi rassurer ! De bon augure à moins de cinq jours d'une prochaine échéance décisive, en championnat, avec un déplacement périlleux à Paris.

Ligue des Champions - 2ème journée, Groupe C
Zénith Saint-Pétersbourg - AS Monaco : 0-0 (0-0)

Monaco en LDC = Monaco transfiguré

Courroucés par leurs dirigeants et attendus au tournant après une piètre prestation en championnat, les Monégasques ont répondu présent dès le coup d'envoi. Parfaitement entrés dans leur partie, les joueurs du Rocher décochaient les premières banderilles. Berbatov allumait la première étincelle. Lodygin devait s'interposer. Avant que Dirar, placé dans le couloir droit, ne mette une nouvelle fois le portier Russe à contribution sur une belle reprise de volée. Bien en place, présent dans les duels et à la récupération avec un bloc très haut, et affichant un jeu de qualité, les Asémistes faisaient plaisir à voir. À des années lumières du semblant d'équipe entrevu contre les Aiglons. Surtout qu'en face, le Zénith n'était pas le premier venu : une seule défaite en quinze rencontres officielles en cette saison 2014-2015 pour les protégés d'André Villas-Boas. Logiquement, et après l'orage rouge-et-blanc, les Russes reprenaient la maîtrise du cuir. Mais ni Hulk, ni Danny ne parvenaient à mettre réellement en danger l'arrière-garde princière. Contrôlant globalement les débats, l'ASM, emmenée par un Toulalan omniprésent, se permettait quelques contres cinglants. À l'image d'Ocampos qui, sur une belle frappe, mettait Lodygin à contribution. L'arbitre renvoyait alors les vingt-deux acteurs aux vestiaires. L'AS Monaco pouvait même, après ces quarante-cinq premières minutes, regretter de ne pas mener au score, c'est dire la belle prestation d'ensemble des hommes de Leonardo Jardim.

Des regrets pour l'ASM ?

Après le repos, les Russes revenaient avec de bien meilleurs intentions. Plus combatifs et plus mordants, les joueurs du Zénith mettaient les Monégasques sous pression. Des Monégasques moins fringants que lors du premier acte mais toujours aussi disciplinés et solidaires. Lombaerts, de la tête, sollicitait Subasic mais le portier international Croate répondait présent. Si les Russes dominaient cette deuxième mi-temps, tant en terme de possession de balle que territorialement, c'est bel et bien l'ASM qui se créait la plus grosse opportunité de la partie. Sur un contre, Ferreira-Carrasco, entré peu avant en lieu et place de Berbatov, se signalait par une double tentative : sur la première, Lodygin repoussait le danger, avant que l'international Espoirs Belge ne retente sa chance et propulse, du droit, le cuir le long du montant. Le Zénith avait eu chaud ! Les regrets étaient pour Monaco ! Car malgré les entrées consécutives des vedettes locales : Kherzakov et Arshavine, l'ASM n'était pas inquiétée outre-mesure. Avec ce bon point pris, les joueurs du Rocher, désormais à quatre unités, ont leur destin entre leurs pieds.

Revivez le LIVE de la rencontre

Les statistiques de la rencontre : À voir ci-dessous.

Zenit Monaco
Possession
54%
46%
Tirs
5
5
Tirs Cadrés
7
4
Corners
5
5
Hors Jeu
0
1
Fautes
15
19
Carton Jaune
0
3
Attaques
54
46
Attaques dangereuses
30
33
Coup Franc
20
15
Sortie de but
4
11
Arrêt du gardien
3
1
Remplacements
3
3
Touches
21
26

Photos Matchs : Znith St-Ptersbourg 0 - 0 ASM