L'Atlético était trop fort pour ce Monaco... (analyse et notes)


Le but de Samuel Grandsir avait pourtant mis l'ASM sur les bons rails...
Le but de Samuel Grandsir avait pourtant mis l'ASM sur les bons rails...

L'AS Monaco, qui avait pourtant ouvert le score contre l'Atlético Madrid, a finalement concédé une défaite logique (1-2) pour son entrée en lice dans la Ligue des Champions.

Ligue des Champions - 1ère journée (groupe A)
AS Monaco - Atlético Madrid : 1-2 (1-2)
Buts : Grandsir (18ème) pour l’ASM ; D.Costa (31ème) et Gimenez (46ème) pour l'Atlético.

LE FAIT DU MATCH

L’inexpérience monégasque, symbolisée par la paire N’Doram-Aholou. Les deux jeunes milieux défensifs (22 et 24 ans), qui vivaient ce soir leur premier match de Ligue des Champions, ont grandement souffert sur la pelouse compliquée de Louis-II. Au-delà de plusieurs erreurs techniques à éviter, ils auraient dû mieux maîtriser leur zone de jeu, où Koke s’est trop souvent infiltré, tandis que Griezmann a eu tendance à décrocher dans leurs dos. À l’agonie lors de chaque temps fort madrilène, ils ont mieux géré la deuxième période, mais la différence avait déjà été faite par les espagnols.

LES BUTS

1-0 (18ème) : après un premier quart d’heure compliqué, Monaco sort de ses bases et construit une action sur la droite, où Sidibé parvient à centrer après un une-deux avec Tielemans. Saul est à la réception mais manque son contrôle et Falcao en profite pour rentrer dans la surface, avant de mettre le ballon en retrait. Seconde offrande de la défense madrilène : gêné par Aholou, Correa se troue et rend le ballon à Grandsir, qui se jette pour devancer Oblak et ouvrir le score, de près.

1-1 (31ème) : Koke, étrangement seul, hérite d’un ballon dans le rond central et ne tarde pas à l’envoyer en direction d’Antoine Griezmann. Le français remise en reprise de volée pour Diego Costa, qui se retrouve en duel avec Benaglio. Pas de problème de finition pour l’attaquant espagnol, qui remet les deux équipes à égalité à la demi-heure de jeu.

1-2 (46ème) : Glik concède un corner en taclant in-extremis Griezmann dans la surface monégasque. Koke part le frapper depuis la droite et dépose le ballon sur la tête de Gimenez, qui s’élève plus haut que Falcao pour catapulter le ballon dans les buts de Benaglio. Les hommes de Jardim, qui subissaient depuis l’égalisation de Costa, concèdent une égalisation logique juste avant la pause...

L’HOMME DU MATCH

Antoine Griezmann : le champion du Monde français a mis une demi-heure pour se mettre en jambes, mais ça valait le coup d'attendre. Véritable chef d'orchestre de l'attaque des Colchoneros, il est redescendu pour venir chercher des ballons plus bas (55 ballons touchés) et les distiller à ses attaquants, dont Diego Costa qui a profité de l'une de ses offrandes pour égaliser (voir plus haut). Auteur de 4 passes avant un tir au total, Griezmann a également su se montrer efficace dans la conservation, notamment en fin de match où il a gardé de précieux ballons dans le camp adverse.

LES NOTES

Monaco : Benaglio (5) - Sidibé (5), Glik (5), Jemerson (4), Henrichs (6) - N’Doram (4), Aholou (4) - Chadli (4), Tielemans (4), Grandsir (6) - Falcao (5).

Atlético : Oblak (6) - Juanfran (5), Gimenez (7), Godin (6), Hernandez (5) - Correa (4), Saul (3), Rodri (5), Koke (7) - Griezmann (7), D.Costa (6).

LES CONSÉQUENCES

Très mauvais départ dans cette Ligue des Champions pour l’AS Monaco, qui a déjà trois points de retard sur les places qualificatives pour les huitièmes de finale. Le Borussia Dortmund s’est effectivement imposé à Bruges, grâce à un but tardif mais ô combien précieux de Pulisic (0-1). Le BVB et l’Atlético, présentés comme les favoris de ce groupe A, prennent donc conjointement la tête et le club de la Principauté devra absolument se reprendre, le 3 octobre prochain à Dortmund.

En attendant, Falcao et ses coéquipiers devront négocier les réceptions de Nîmes (21 septembre) et Angers (25 septembre), suivies d’un déplacement à St-Etienne (29 septembre) pour se sortir d’une situation non moins compliquée en championnat (15ème place après 5 journées). Les temps sont durs sur le Rocher...

Photos Matchs : Monaco 1 - 2 Atltico Madrid