Une victoire difficile à Amiens et l'ASM n'est plus relégable (analyse et notes)


L'ASM repart de l'avant !
L'ASM repart de l'avant !

L'ASM laisse son avant dernière place à Amiens ! En déplacement en Picardie, Monaco s'impose grâce à deux penalties (2-0) et sort provisoirement de la zone rouge, en cette seizième journée de Ligue 1.

Ligue 1 - 16ème journée
Amiens SC - AS Monaco : 0-2 (0-1)
Buts :
Falcao (s.p 43ème et s.p 90ème+5) pour l'ASM.

LE FAIT DU MATCH

Emil Krafth, dure soirée. Le Suédois aura marqué la rencontre de son empreinte. Auteur d'une faute assez inutile sur Benoît Badiashile (42ème), le latéral offre un penalty à Monaco. Malgré tout, la prestation de l'Amiénois reste de très bonne facture, notamment offensivement. Après avoir apporté le danger à de nombreuses reprises, il a manqué deux volées. L'une, pas assez maîtrisée, hors-cadre (62ème). L'autre, bien plus inspirée, sortie par une magnifique parade de Diego Benaglio (67ème).

LES BUTS

0-1 (43ème) : Penalty pour Monaco ! Sans aucune occasion depuis le début de match, l'ASM repart de l'avant en fin de mi-temps. Un ballon mal repoussé et Benoît Badiashile, resté aux avants-postes après un coup-franc, se fait sécher par Emil Krafth dans les airs. Après cinq pas d'élan, Radamel Falcao croise son tir du pied droit et bat Régis Gurtner, pris à contre-pied.

0-2 (90ème+6) : Deuxième penalty de Falcao, et deuxième but ! Sur une relance de son équipe, El Tigre part en contre... et s'arrête sur le flanc gauche, pour conserver et trouver Pelé. Le milieu de terrain s'enfonce et s'en va défier Régis Gurtner, mais le portier emporte tout sur son passage, penalty. Falcao - Gurner, deuxième acte : mêmes cinq pas d'élan, même frappe croisée du pied droit et même contre-pied pour le Colombien.

L'HOMME DU MATCH

Benoît Badiashile. Certains cadres, comme Radamel Falcao, tiennent leur rang et montrent une réelle volonté de sauver l'ASM... d'autres, plus jeunes, montrent les crocs, à l'image de Benoît Badiashile. Calme, serein, le partenaire de Kamil Glik en charnière central s'est montré précieux dans l'axe, capable de couper les actions et de relancer, malgré quelques imprécisions. Volontaire, le défenseur tente même d'apporter le danger sur les coups de pied arrêtés... c'est d'ailleurs avec cette hargne qu'il est allé obtenir le (premier) penalty décisif.

LES NOTES

Amiens : Gurtner (5) - Gouano (6), Adenon (5), Krafth (6), Dibassy (4) - Gnahore (5), Moncondit (5) - Ganso (4), Blin (5), Mendoza (6) - Otero (4).

ASM : Benaglio (6) - Pierre-Gabriel (5), Glik (6), B.Badiashile (7), Raggi (5) - Pelé (6.5) - Henrichs (6), Aït Bennasser (6), Tielemans (6), Chadli (4) - Falcao (7).

LES CONSÉQUENCES

Amiens le regrettera ! Très rarement mis en danger, les Picards ont fait preuve d'une belle combativité dans un duel déséquilibré sur le papier. Seulement sur le papier. Pressing, jeu vers l'avant, l'ASC a mis toute sa palette sur la pelouse du stade de la Licorne... si ce n'est la couleur offensive. Seul Emil Krafth, pourtant latéral, a su faire chauffer les gants de Diego Benaglio. Conséquence, une défaite plutôt logique pour des joueurs pris dans un piège, et accablés par une leçon de réalisme. Le déplacement à Guingamp (samedi, 20 heures) pourrait déjà marquer un tournant dans la saison.

Monaco n'est plus relégable ! Grâce à cette victoire, l'équipe de Thierry Henry laisse l'avant-dernière place à son adversaire du soir, et passe même devant Dijon, à la différence de buts. Sans briller outre-mesure, les joueurs de la Principauté ont su se montrer solides, à l'image de Radamel Falcao. Malgré un rôle ingrat d'attaquant esseulé, le Colombien s'est montré très précieux, et s'est même offert un doublé. Avant un duel de voisins contre Nice, vendredi (20h45), l'ASM semble de mieux en mieux physiquement et mentalement. Il s'agit désormais d'enchaîner.