L1

Un Monégasque dans l'équipe-type de la 32e journée

Commentaire(s)

Suite à la 32ème journée de Ligue 1, la rédaction de MadeinFOOT a rassemblé dans une équipe-type les meilleurs joueurs du week-end dans une formation organisée en 3-4-3.

L'ÉQUIPE-TYPE DE LA 32E JOURNÉE

  • Walter Benitez (Nice) : le portier argentin réalise une très belle saison 2018-2019 et l’a encore prouvé à Rennes dimanche (0-0), avec pas moins de six arrêts à son actif, dont certains décisifs. Il a également pu compter sur une bonne dose de réussite puisque sauvé à trois reprises par ses montants.
  • William Saliba (St-Etienne) : qualifié pour la finale de la Coupe Gambardella la semaine dernière, le jeune Stéphanois (18 ans) a fait un retour tonitruant chez les pros, en délivrant une prestation de haut vol contre Bordeaux (3-0). Sa vivacité lui a permis de répondre aux fulgurances de Kamano et Karamoh, mais il a surtout fait preuve d’un sang froid impressionnant dans ses sorties de balle.
  • José Fonte (Lille) : encore une excellente copie rendue par le champion d’Europe Portugais, impeccable face aux attaquants Parisiens (3 duels remportés sur 3, 5 dégagements, 5 interceptions). En fin de match, il s’est associé au festival offensif lillois en inscrivant le cinquième et dernier but du LOSC (5-1).
  • Kamil Glik (Monaco) : dix duels remportés pour l’international Polonais, aussi bien performant défensivement que face au but adverse, où il a tenté sa chance à quatre reprises sur corners. L’une d’elles a d’ailleurs fini sur la transversale d’Edouard Mendy et malheureusement pour l’ASM, l’activité de son défenseur n’a pas suffi à forcer le verrou rémois (0-0).
  • Mathieu Debuchy (St-Etienne) : placé dans un rôle de piston droit, le défenseur des Verts a livré un match énorme face à son ancienne formation. Malgré un tibia en sang suite à un rude contact avec Karamoh, le latéral droit a continué à multiplier les efforts dans son couloir (7 duels aériens remportés, 1 tacle), se payant même le luxe d'inscrire un doublé (3 tirs au total) digne d'un vrai avant-centre.
  • Thiago Mendes (Lille) : comme souvent cette saison, le brésilien a rayonné dans le coeur du jeu lillois pour mener sa formation vers un succès de prestige sur Paris. Solide dans les duels, il a fait du mal aux milieux Parisiens et s’est aussi distingué pour sa précision dans les passes (86% de réussite), notamment dans le jeu long (5 longs ballons réussis).
  • Luiz Gustavo (Marseille) : de retour dans le onze de départ phocéen après plusieurs semaines passées sur le banc, le milieu de terrain brésilien a livré une partie très intéressante face à Nîmes (2-1). Appliqué dans l’entre-jeu (94% de passes réussies, 3 tacles), il s'est également distingué sur le plan offensif avec un poteau et un but (3 tirs au total).
  • Pedro Rebocho (Guingamp) : dans une période délicate pour Guingamp, le latéral gauche s’avère être le joueur le plus performant du groupe de Jocelyn Gourvennec. Samedi à Strasbourg (3-3), il a encore été décisif avec deux offrandes pour Marcus Thuram et Lucas Deaux.
  • Nicolas Pépé (Lille) : l’attaquant Ivoirien a ponctué sa saison fabuleuse par une nouvelle performance XXL face au PSG dimanche soir. Auteur du but qui a redonné l’avantage au LOSC après la pause, il a profité à merveille des espaces laissés par la défense parisienne, même si c’est sur coups de pied arrêtés qu’il a ensuite délivré deux passes décisives pour Gabriel et Fonte.
  • Ludovic Ajorque (Strasbourg) : deux buts marqués (sur trois tirs), cinq duels aériens remportés et une vraie présence dans le jeu (72% de passes réussies) : l'avant-centre du RCSA a livré une partie on ne peut plus solide face à l’EAG. Il en est déjà à sept buts inscrits depuis le début de l’année civile.
  • Flavien Tait (Angers) : métronome du jeu angevin, il a régulé l'animation offensive de son équipe à Caen (0-1). A l'origine de l'unique but du match, il a fait mal aux Normands par ses multiples inspirations (4 passes avant un tir, 5 dribbles réussis, 5 centres, 3 tirs cadrés sur 3 tentés...).