Un Monégasque dans l'équipe-type de la 16e journée


La rédaction de MadeinFOOT dévoile son équipe-type de la 16e journée. Vainqueur à Lyon, le Stade Rennais y place quatre représentants.

L'ÉQUIPE-TYPE DE LA 16E JOURNÉE

  • Mauro Goicoechea (Toulouse) : Baptiste Reynet suspendu, c’est l’uruguayen qui était chargé de garder les buts toulousains à Reims. Et il l’a très bien fait, avec sept arrêts qui ont permis au TFC de repartir avec un clean sheet (0-1), même si une tête d’Abdelhamid, finalement sur le poteau, a failli le mettre en échec.
  • Hamari Traoré (Rennes) : quatre interceptions et deux tacles pour le défenseur Rennais, qui a permis aux Bretons de ne pas prendre de but à Lyon (0-2). Il s’est aussi montré offensivement dans son couloir avec trois centres et deux passes avant un tir.
  • Edson Mexer (Rennes) : l’international mozambicain a remporté tous ses duels (4) face aux attaquants Lyonnais, une performance loin d’être anodine quand on sait la qualité des adversaires qui lui faisaient face (Fekir, Depay, Traoré…).
  • Benoît Badiashile (Monaco) : dans cette période délicate à Monaco, certains cadres comme Falcao tiennent leur rang et montrent une réelle volonté de sauver l'ASM... d'autres, plus jeunes, montrent les crocs, à l'image de Benoît Badiashile. Calme, serein, le partenaire de Kamil Glik en charnière centrale s'est montré précieux dans l'axe, capable de couper les actions (12 dégagements, 8 duels gagnés) et de relancer, malgré quelques imprécisions (81% de passes réussies). Volontaire, le défenseur a même tenté d'apporter le danger sur les coups de pied arrêtés... c'est d'ailleurs avec cette hargne qu'il est allé obtenir le premier pénalty décisif pour Monaco à Amiens (0-2).
  • Oussama Haddadi (Dijon) : dans tous les bons coups face à Guingamp (2-1), il a d'abord délivré une passe décisive à Jeannot pour l’ouverture du score. Le défenseur Tunisien s'est ensuite transformé en buteur en fin de match. Egalement très à l'aise défensivement (5 dégagements, 8 duels gagnés), il a grandement aidé son équipe après l'exclusion de Lautoa.
  • Abdoulaye Touré (Nantes) : pris de vitesse par Ocampos sur l’ouverture du score de Sanson, il s’est immédiatement rattrapé en offrant l’égalisation à Sala sur un centre parfait, puis en inscrivant son deuxième but de la saison pour le 2-2, d’une jolie frappe enroulée aux dix-huit mètres. Une récompense pour son activité incessante dans l’entre-jeu nantais face à l’OM (3-2).
  • Otavio (Bordeaux) : devenu incontournable dans le onze de Bédouet et Ricardo, le brésilien a encore livré une grosse prestation contre St-Etienne (3-2), avec 10 ballons récupérés et une grosse qualité de relance (89% de passes réussies).
  • Thiago Mendes (Lille) : après la belle entame du LOSC à Montpellier, il a permis au club nordiste de tenir son avantage jusqu’à la fin (0-1) en maintenant l’équilibre au milieu de terrain, où son coéquipier Xeka n’était pas dans un grand soir. Précieux à la récupération (14 duels gagnés, 4 tacles, 2 interceptions), il a aussi distillé quelques bons ballons à ses partenaires (4 passes avant un tir).
  • Hatem Ben Arfa (Rennes) : outre son but magnifique, suivi d’une célébration qui a enflammé le kop nord du Groupama Stadium, le milieu offensif du Stade Rennais a réussi 6 dribbles, 5 longs ballons, 2 tacles et 93% de ses passes.
  • Ismaïla Sarr (Rennes) : double passeur décisif (sur ses 3 passes avant un tir), l’international sénégalais a fait beaucoup de mal à la défense lyonnaise et a eu très peu de déchet (0 ballon perdu, 83% de passes réussies, 1 tir non cadré).
  • Umut Bozok (Nîmes) : buteur après un magnifique enchaînement devant Guilbert (son deuxième but de la saison en L1), il a guidé son équipe vers son troisième succès d’affilée à Caen (1-2). Son duo avec Rachid Alioui, étincelant en Ligue 2 la saison dernière, commence à refaire des siennes parmi l’élite et c’est forcément une bonne choses pour les Crocodiles.