L1

Les flops de la 15ème journée

Commentaire(s)

Après chaque journée de Ligue 1, MadeInFOOT.com vous propose son top/flop, regroupant les actions qui ont satisfait ou déçu la rédaction. Second acte avec les flops de cette quinzième journée du championnat de France.

Les flops :

- Cette fois, Lyon n'y était pas : certains parlent d'affront, d'autres de claque. Tous, en tout cas, appellent à une remobilisation. Dimanche soir, les joueurs de l'Olympique Lyonnais sont tombés de haut face à l'AS Saint-Etienne. Voilà 20 ans qu'ils n'avaient plus perdu un derby sur la pelouse de Geoffroy-Guichard. Cette fois, ils ont sombré face à l'intensité proposée par les hommes de Christophe Galtier. Sevrés d'occasions et trop friables défensivement, ils ont aussi été dépassés sur le plan tactique. S'il reste toujours troisième du classement, le club du président Aulas voit Bordeaux revenir à hauteur et les Verts pointer à une seule longueur. Jean-Michel Aulas qui s'est fendu d'une sortie quelque peu taquine, lui qui signerait désormais pour une prochaine victoire stéphanoise... en 2034 !

- Toulouse, il ne manquait plus que ça : déjà en panne de confiance, sevré de victoires, le Téfécé ne s'attendait pas forcément à vivre pareil scénario face à Lorient. Au Stadium, les hommes d'Alain Casanova avaient d'abord pris les devants grâce à Doumbia. Sauf qu'en l'espace de cinq minutes, tous leurs espoirs de victoire se sont envolés. Guerreiro, Jeannot puis Ayew, sur penalty, ont enfoncé un peu plus une formation haut-garonnaise engluée dans la deuxième partie du classement. Avec trois points pris sur dix-huit possibles, les voilà désormais treizièmes du classement, trois longueurs seulement devant la zone de relégation.

- Lille passe à dix : en s'inclinant à Bordeaux (1-0), ce dimanche, le LOSC a enchaîné une dixième rencontre sans victoire, toutes compétitions confondues. Leur dernier succès remonte au 27 septembre dernier, c'était face à Bastia (3-1). Presqu'une éternité pour les hommes de René Girard. Pourtant, l'entraîneur nordiste ne veut pas s'alarmer. "Inquiet? Non. Certes, ce n'est pas réjouissant, a concédé Girard. Certains joueurs peuvent faire mieux dans la détermination et l'agressivité, mais, sur les deux matchs (Krasnodar (1-1), puis Bordeaux), dans le comportement, je n'ai pas grand-chose à dire". Et Rio Mavuba, le capitaine lillois, de renchérir : "Ce n'est pas comme si on prenait des branlées à chaque fois". En attendant, le LOSC se retrouve quatorzième, à deux points seulement de son voisin lensois, actuel premier relégable.