L1

Le collège de Ligue 1 valide le système de répartition des droits TV

Commentaire(s)
Les clubs de L1 se sont entendus pour la répartition des droits TV.
Les clubs de L1 se sont entendus pour la répartition des droits TV.

Réuni vendredi après-midi, le collège de Ligue 1 a acté le système de répartition égalitaire des droits TV pour les quatre prochaines années.

En cette période de confinement liée à la crise du covid-19, la question des droits TV aura fait couler beaucoup d'encre dans l'Hexagone et cela n'est pas totalement terminé. Depuis plusieurs mois déjà, nous savons qu'un montant record de 1.217 milliard d'euros annuels a été obtenu pour les quatre prochaines saisons, soit la période 2020-2024. En mars dernier, les clubs s'étaient réunis afin de décider de la répartition des 400M€ supplémentaires. Il avait alors été décidé qu'une répartition égalitaire entre tous les clubs serait choisie, soit environ 20M€ pour chacun.

Comme le rapporte L'Equipe ce samedi, le collège de Ligue 1 s'est tenu vendredi après-midi afin d'entériner cette décision. En ce qui concerne les droits internationaux, dont la somme globale s'élève à 60M€, vingt millions d'euros seront répartis équitablement entre les neuf équipes susceptibles d'être européennes en fin de saison (PSG, OL, OM, ASSE, Monaco, Bordeaux, Rennes, Lille, Nice) et les quarante restants seront répartis selon des critères de notoriété. Sur 20 clubs, 19 ont voté en faveur de l'établissement d'un "package deal" en ce qui concerne la répartition égalitaire. Celui-ci prend en compte de nombreux domaines liés au fonctionnement du football professionnel en France.

Enfin, les clubs se sont également entendus sur l'utilisation la plus appropriée et la moins dangereuse du prêt garanti par l'Etat (224.5M€). Ainsi, la Ligue clôturera ses comptes le 31 mai et non le 30 juin, comme c'est le cas habituellement puis le prêt sera versé sous forme de "subvention exceptionnelle" qui sera remboursable sur quatre ans. Nos confrères précisent que les représentants des clubs doivent de nouveau se réunir mardi pour un nouveau collège.