L'ASM retombe très bas contre Lyon (résumé et notes)


Tielemans et les siens se sont de nouveau écroulés
Tielemans et les siens se sont de nouveau écroulés

L'Olympique Lyonnais a facilement dominé un AS Monaco fantomatique et réduit à 10 dès le retour des vestiaires dimanche soir, lors de la 18e journée de Ligue 1 (3-0). Les Rhodaniens remontent sur le podium tandis que l'ASM reste 19e.

Ligue 1 - 18ème journée
Olympique Lyonnais - AS Monaco : 3-0 (2-0)
Buts : Aouar (6ème), Fekir (35ème), Mendy (59ème) pour l'OL

Choc pour la qualification en Ligue des Champions il y a quelques mois encore, l'affiche entre l'Olympique Lyonnais et l'AS Monaco n'était qu'un choc des opposés ce dimanche soir, au Groupama Stadium. D'un côté, un OL fraîchement qualifié en huitièmes de finale de C1 et qui avait le podium en vue. De l'autre, un ASM avant dernier de Ligue 1 malgré sa série de deux victoires de suite à l'extérieur. Et l'écart entre les deux formations s'est rapidement confirmé quand, trouvé par Fekir, Traoré a centré de l'extérieur du droit, obligeant Benaglio à repousser le ballon dans les pieds d'un Aouar qui n'en demandait pas tant (6e). Le jeune milieu de terrain a été l'élément le plus en vue dans le premier quart d'heure et a encore obligé le portier monégasque à s'employer (15e).

Le gardien international suisse a d'ailleurs été le seul à tenir la baraque dans le premier acte. Du moins durant un temps. Il s'est de nouveau imposé devant Traoré (26e) avant de sortir une balle parade sur une frappe du gauche de l'intenable Aouar (29e). La formation de Thierry Henry, organisée à 3 centraux, a énormément souffert sur les côtés, Raggi et Henrichs étant systématiquement dépassés. Le latéral allemand a d'ailleurs été un véritable spectateur sur l'appel de Tete dans son dos. Le Néerlandais a ensuite montré plus d'envie que Badiashile pour redresser un centre que Fekir a repris avant un Jemerson endormi pour faire le break (35e).

Golovin enterre Monaco dès la reprise

Comme si ce n'était pas assez compliqué, le club du Rocher s'est tiré une énorme balle dans le pied quelques secondes après le retour des vestiaires. Golovin a écrasé ses crampons sur le mollet de Fekir et Monsieur Turpin, après consultation du VAR, a exclu l'international russe. Raggi et les siens ont alors continué de subir et Benaglio a sorti une parade exceptionnelle devant Denayer pour maintenir les siens à flot (52e). Avant l'heure de jeu, les Rhodaniens avaient déjà touché le ballon à 29 reprises dans la surface de réparation adverse. Et le 30e, ou pas loin, a été celui du 3-0, lorsque Tete s'est mué en passeur décisif pour la deuxième fois de la soirée, déposant le ballon sur la tête d'un Mendy tout heureux de participer à la fête (59e).

Pire défense des cinq "grands championnats" toutes compétitions confondues, l'ASM n'a pas beaucoup plus brillé dans l'autre surface. D'une timide tentative du gauche, Tielemans à cadrer la première frappe monégasque de la rencontre à la 65 minute de jeu. Absolument jamais inquiété, Lyon a globalement géré son match, en accélérant le rythme par moments et en insistant sur les côtés. De quoi tranquillement valider le bon résultat obtenu sur la pelouse du Shakhtar Donetsk mercredi (1-1), en se replaçant provisoirement à la 3e place avant d'affronter Montpellier samedi prochain. Pour Monaco, c'est une sévère rechute après un relatif réveil ces dernières semaines. Thierry Henry a encore énormément de travail...

LES NOTES

OL : Lopes (6) - Denayer (6,5), Marcelo (6), Marçal (6) - Tete (7,5), Aouar (7), Tousart (6,5), Mendy (7) - Fekir (cap.) (6,5) - Traoré (5,5), Memphis (6).

ASM : Benaglio (6) - Raggi (3), Jemerson (3), Glik (3,5), Badiashile (3), Henrichs (3) - Tielemans (4), Pele (3), Golovin (2), Chadli (3) - Falcao (cap.) (4).