L1

Golovin dans l'équipe-type de la 13e journée

Commentaire(s)

Comme après chaque week-end de Ligue 1, la rédaction de MadeinFOOT dévoile son équipe-type de la 13e journée.

L'ÉQUIPE-TYPE DE LA 13ÈME JOURNÉE

Alexandre Oukidja (Metz) : auteur de 6 arrêts et 2 sorties aériennes, le dernier rempart messin était en état de grâce ce samedi à Lille (0-0). Il a écoeuré Victor Osimhen et l'a empêché de retrouver le chemin des buts en Ligue 1 en sortant chacune de ses tentatives. Très alerte, il aurait même pu délivrer une passe décisive pour Delaine sans un tacle très limite de Reinildo en position de dernier défenseur.

Youcef Atal (Nice) : au four et au moulin face à Bordeaux (1-1), il a verrouillé son couloir (2 interceptions, 3 tacles) tout en faisant preuve d'une grande aisance technique offensivement (7 dribbles réussis sur 10, 3 passes clés, 1 passe décisive, 13 duels gagnés sur 16 disputés). Replacé à gauche en début de deuxième période, il s'est fait plus discret avant de se procurer une occasion en or en fin de rencontre, quand il est repassé à droite.

Daniel Congré (Montpellier) : très alerte défensivement (6 interceptions, 5 tacles, 5 duels gagnés sur 7), malgré son repositionnement à droite de la charnière centrale montpelliéraine, il s’est aussi distingué pour son centre déposé sur la tête de Damien Le Tallec, sur le but du break contre Toulouse (3-0).

Duje Caleta-Car (Marseille) : expulsé lors de ses deux premiers Olympicos, la saison dernière, le jeune défenseur croate a cette fois terminé la rencontre, remportée 2-1 par l’OM malgré l’expulsion de son compère Alvaro Gonzalez. Solide, il a su colmater les brèches et a remporté son duel avec Moussa Dembélé, même s’il n’a rien pu faire sur la réduction du score de ce dernier.

Hassane Kamara (Reims) : dans son couloir gauche, le natif de Saint-Denis a rendu une copie solide (74 ballons touchés, 83% de passes réussies). Impérial défensivement (3 dégagements, 1 interception, 6 tacles, 7 duels gagnés), il a également tenté d'apporter sur le plan offensif (1 passe clé, 1 centre, 2 tirs). En vain, puisque son équipe a concédé le nul 0-0 devant Angers.

Aleksandr Golovin (Monaco) : unique buteur du match contre Dijon (1-0), à la suite d’un joli mouvement avec Ben Yedder et Slimani, l’international russe a confirmé son bel état de forme du moment en étant impliqué sur la grande majorité des offensives monégasques (3 frappes cadrées sur 3, 11 centres, 4 passes avant un tir).

Dimitri Liénard (Strasbourg) : un but magnifique, sur un coup-franc excentré parti dans la lucarne opposée, pour embellir une nouvelle prestation de qualité de l’Alsacien face à Nîmes (4-1). Très actif dans l’entre-jeu (77 ballons touchés), il a réussi presque tout ce qu’il a entrepris (7 dribbles sur 8, 7 longs ballons sur 7, 3 passes avant un tir, 11 duels gagnés sur 17).

Denis Bouanga (St-Etienne) : deuxième apparition consécutive dans notre équipe-type pour l’attaquant gabonais, homme clef de l’ASSE sous Claude Puel. Auteur d’un doublé décisif à Nantes (2-3), sur ses deux seules frappes cadrées de la rencontre, il a poursuivi sur sa lancée des dernières semaines.

Andy Delort (Montpellier) : quel match de l'attaquant héraultais face à son ancien club ! S'il n'a pas trouvé le chemin des filets (un but hors jeu), le Sétois a distribué les caviars pour ses compères Gaëtan Laborde et Téji Savanier.

Ludovic Ajorque (Strasbourg) : auteur de l'ouverture du score, le grand avant-centre du Racing a parfaitement lancé son équipe vers la victoire avant de régaler ses partenaires, offrant deux passes décisives à Lebo Mothiba.

Dimitri Payet (Marseille) : il a répondu présent là où tout le monde l’attendait, en inscrivant un doublé décisif sur penalty puis d’une frappe croisée bien sentie. Après avoir marché sur l’eau en première mi-temps, il a baissé d’un ton en deuxième, à l’image de son équipe, mais a continué de se rendre utile en gardant quelques précieux ballons loin des buts de Mandanda (48 ballons touchés, seulement 8 perdus).