L1

Au courage, l'AS Monaco arrache un point face aux Verts (résumé et notes)

Commentaire(s)
L'AS Monaco et l'AS Saint-Etienne se sont quittées sur un score de parité (2-2), ce mercredi soir en Ligue 1.
L'AS Monaco et l'AS Saint-Etienne se sont quittées sur un score de parité (2-2), ce mercredi soir en Ligue 1.

Au sortir d'une rencontre animée et riche en rebondissements, l'AS Monaco et l'AS Saint-Etienne se sont quittées dos à dos (2-2), ce mercredi soir, dans le cadre de la 17ème journée de Ligue 1. En supériorité numérique pendant près d'une heure de jeu, les Verts pourront nourrir des regrets.

Ligue 1 - 17e Journée

Monaco
2 - 21 - 2 Saint-Etienne
S. Diop 7'
K. Volland 48'
21' M. Debuchy
29' D. Bouanga (P.)

Pour son dernier match de l'année civile 2020, l'AS Monaco a connu une entame rêvée. En effet, sur leur toute première incursion dans le camp stéphanois, les joueurs du Rocher ont fait mouche. Idéalement servi par Wissam Ben Yedder, Sofiane Diop, couvert par Kévin Monnet-Paquet, est parvenu à glisser le cuir sous le ventre de Jessy Moulin, sorti à sa rencontre (1-0, 7ème). Un début idéal pour les protégés de Niko Kovac, qui vont finalement vite déchanter. À la suite d'un corner botté de la droite du terrain par Adil Aouchiche, Mathieu Debuchy, étrangement seul au milieu de la surface monégasque, a placé un joli coup de casque hors de portée de Vito Mannone pour égaliser (1-1, 21ème). Revenus à égalité au tableau d'affichage, les Verts, maîtres du ballon en ce premier acte, ne se sont pas arrêtés en si bon chemin et sont même de manière assez logique parvenus à prendre les devants.

Renversée par l'ASSE, l'AS Monaco voit rouge

Ceinturé dans la surface par Guillermo Maripan, Denis Bouanga s'est écroulé. L'arbitre central n'a alors pas hésité, désignant le point de penalty (28ème). L'attaquant gabonais, clairement dans le dur ces dernières semaines, s'est fait justice lui-même en envoyant puissamment le cuir, du pied droit, dans la lucarne gauche du dernier rempart asémiste (1-2, 29ème). Renversée, l'AS Monaco a vu son cauchemar se poursuivre quelques petites minutes plus tard avec l'exclusion, sévère, d'Eliot Matazo. Le jeune milieu de terrain des Rouge-et-Blanc, sur une passe, a mis son pied sur l'arrière de la cheville de Denis Bouanga, venu au contact (32ème). Initialement averti d'un simple jaune (34ème), il a finalement été prié de regagner les vestiaires après intervention de la VAR (35ème). Un coup dur pour l'AS Monaco, qui a eu du mal à garder ses nerfs jusqu'à la pause, à l'image de Ruben Aguilar, auteur d'une faute assez méchante sur Lucas Gourna-Douath (40ème).

Monaco recolle, une efficacité maximale

Au retour des vestiaires, un peu contre toute attente, les Asémistes ont vite recollé. Sous pression sur un bon pressing des Verts, Vito Mannone a allongé jusqu'au milieu de terrain, où Wissam Ben Yedder a remporté son duel avec son adversaire direct pour lancer, de la tête, Gelson Martins. Ce dernier s'est alors joué de Mathieu Debuchy et Timothée Kolodziejczak pour partir au but. Arrivé aux abords de la surface, le Portugais a réalisé le geste parfait, offrant un caviar à Kevin Volland, positionné à sa droite. D'un plat du pied gauche, côté ouvert, l'attaquant allemand a facilement trompé Jessy Moulin pour égaliser (2-2, 48ème). À dix contre onze, les Monégasques ont réalisé un petit exploit sur ce coup, faisant preuve d'un incroyable réalisme avec un deuxième but sur leur deuxième tir cadré de la rencontre. Rattrapés au score mais pas sonnés, les hommes de Claude Puel sont rapidement repartis de l'avant, déterminés à aller chercher un succès de prestige.

Les Verts poussent, en vain

Très vite, les Ligériens ont campé dans la partie de terrain asémiste et se sont montrés menaçants. Sur un très bon centre déployé par Ryad Boudebouz, Timothée Kolodziejczak, au premier poteau, a placé une tête décroisée qui a contraint Vito Mannone à une très belle parade (59ème). Dans la continuité de l'action, Denis Bouanga a envoyé sa reprise dans les nuages du Stade Louis-II. À peine entré en jeu à la place de Kévin Monnet-Paquet (70ème), Arnaud Nordin s'est ensuite essayé, également de la tête, mais sans plus de réussite (73ème). L'homme en forme des Verts, auteur de deux buts lors des deux derniers matches, a à nouveau tenté sa chance quelques minutes plus tard, du pied cette fois. Mais, là encore, le dernier rempart monégasque a fait front (80ème). Chaud dans son but, le portier transalpin a clairement été l'homme de cette seconde mi-temps. Décisif à deux nouvelles reprises, sur une frappe de Romain Hamouma (84ème) puis sur une tête d'un Mathieu Debuchy tout près du doublé (85ème), l'Italien a permis à son équipe de conserver le point du nul. Un nul qui fait grimper l'AS Monaco à la sixième place du classement (27 points). De son côté, l'ASSE, qui aurait mérité mieux mais qui n'a pas su forcer la décision, reste 14ème (18 points).

Photos Matchs : Monaco 2 - 2 Saint-Etienne