Rybolovlev n'est pas sorti des locaux de la police


Dmitri Rybolovlev, ici en compagnie de Vadim Vasilyev.
Dmitri Rybolovlev, ici en compagnie de Vadim Vasilyev.

Placé en garde à vue ce mardi, dans le cadre d'une affaire le mêlant à des soupçons d'escroquerie envers le marchand d'art suisse Yves Bouvier, Dmitri Rybolovlev est toujours auditionné dans les locaux de la police à Monaco, apprend-on ce mercredi de l'AFP. Ses avocats, Maîtres Hervé Temime et Thomas Giaccardi, prétendent que "les faits pour lesquels Dmitri Rybolovlev est entendu reposent [...] sur l'exploitation du téléphone portable de son avocate" et qu'il s'agit là d'une violation du secret de l'instruction. "Un recours devant la cour de révision de Monaco est en cours à cet égard", ont-ils expliqué.

C'est effectivement un échange de SMS entre le président de l'AS Monaco et son avocate, Me Bersheda, qui auraient permis de démontrer une tentative d'escroquerie dans laquelle seraient également impliqués des dirigeants de la police monégasque ainsi que Philippe Narmino, directeur des services judiciaires de la Principauté avant sa démission en fin d'année dernière.