Espagne

Robert Moreno veut enterrer la hache de guerre avec Luis Enrique

Commentaire(s)
Robert Moreno avait été limogé en novembre dernier de son poste de sélectionneur de l'Espagne.
Robert Moreno avait été limogé en novembre dernier de son poste de sélectionneur de l'Espagne.

Invité de l'émission El Partizado de Cope, le nouvel entraîneur monégasque, Robert Moreno, est revenu sur son intérim à la tête de la sélection espagnole, qui a pris une tournure dramatique.

Adjoint de Luis Enrique qui avait été contraint de quitter son poste de sélectionneur de l'Espagne pour s'occuper de sa fille malade, Robert Moreno avait assuré l'intérim de mars à novembre 2019. Mais, le retour d'Enrique s'est révélé agité, ce dernier reprochant à Moreno sa déloyauté en voulant emmener l'Espagne à l'Euro avant de pousser pour son éviction le 27 novembre.

Les deux hommes, qui avaient commencé leur collaboration en 2010, quand Luis Enrique officiait à l'équipe B du FC Barcelone, ne s'étaient plus quittés depuis (à l'AS Rome, au Celta Vigo et au FC Barcelone). Toujours dans un rôle de second, Moreno représentait une menace après un intérim à la tête de la sélection réussie (7 victoires, 2 nuls, 0 défaite). "Il m'a dit qu'il voulait faire l'Euro à la tête de l'équipe avant de redevenir mon adjoint l'été prochain. Être aussi ambitieux, vu la situation, est déloyal selon moi. Et j'ai donc décidé de me passer de lui" avait déclaré Enrique à propos de son adjoint en novembre dernier.

Pas rancunier, Robert Moreno veut renouer les liens avec son ami de toujours

Au cours d'un long entretien accordé à El Partizado de Cope, l'actuel entraîneur de l'AS Monaco est revenu sur cet épisode houleux. "Je n'ai rien fait qu'il ne m'ait pas demandé. J'aimerais renouer des relations avec Luis Enrique. Je ne jetterai pas neuf ans d'amitié pour une mauvaise journée" a-t-il clamé d'un ton conciliant, avant d'ajouter. "Bien sûr que j'aurais accepté mon poste d'adjoint à l'Euro. En aucun cas, je ne suis en colère. J'ai reçu de nombreux messages en guise de soutien. J'ai dû, de ce fait, chercher une porte de sortie à l'étranger". Depuis son arrivée à Monaco, Moreno n'a concédé qu'une défaite, face à Paris le 15 janvier dernier (1-4).