Sidibé et les Bleus sont en finale ! (résumé et notes)


L'équipe de France a souffert mais s'est imposée face à la Belgique, sur la plus petite des marges (1-0), en demi-finale de la Coupe du Monde. Après une victoire (1998) et une défaite (2006), les Bleus vont connaître la troisième finale de leur histoire : la belle, en quelque sorte...

Coupe du Monde - Demi-finale
France - Belgique : 1-0 (0-0)
Buts : Umtiti (51ème) pour la France.

On est en finale, on est en finale ! Voilà douze ans que l'on n'avait plus entendu cette rengaine. D'ici à dimanche, tout l'Hexagone va pouvoir l'entonner de nouveau, puisque l'équipe de France s'est hissée pour la troisième fois de son histoire, après 1998 et 2006, en finale de la Coupe du Monde, au prix d'un combat intense face à la Belgique.

Plus que jamais depuis le début de leur parcours en Russie, les Bleus ont souffert face à leurs voisins et s'en sont sortis grâce à une défense de fer, soutenue par un Hugo Lloris dans la continuité de son excellente performance contre l'Uruguay en quart (2-0). Le portier de Tottenham a été le premier tricolore à se mettre en évidence, en détournant de sa lucarne droite une frappe en pivot d'Alderweireld (21ème), point d'orgue d'un début de match à l'avantage des Diables Rouges.

Virevoltant dans le couloir gauche du 3-4-3 de Roberto Martinez - convertible en 4-3-3 en version défensive - , Eden Hazard a fait vivre à Benjamin Pavard une première demi-heure très compliquée et a été à l'origine des principales actions chaudes dans la surface française. L'ancien Lillois, héros du huitième de finale face à l'Argentine (4-3), s'est repris au fil du match et a fini par se montrer offensivement, mais a perdu son duel face à Courtois suite à un bon ballon de Mbappé (39ème).

Umtiti délivre les Bleus

Comme un symbole pour cette équipe à la solidité enfin (re)trouvée, c'est un défenseur qui a débloqué la rencontre. En coupant devant Fellaini un corner de Griezmann, Samuel Umtiti a d'un coup (de tête) fait oublier ses quelques approximations de la première période pour faire passer les Bleus en tête. Son compère de la charnière centrale, Raphaël Varane, s'est ensuite chargé de repousser inlassablement les centres incessants de Hazard et De Bruyne, malgré la pression des mastodontes Lukaku et Fellaini.

À lire aussi : les notes détaillées des Bleus

Solidaires, appliqués, les Bleus ont joué la dernière demi-heure repliés devant leurs buts en se contentant d'opérer sur des contres bien menés, mais mal conclus par Giroud (56ème et 67ème), Griezmann (93ème) ou Tolisso (96ème). Un octave plus bas qu'à leur habitude, mais à l'unisson. Cette harmonie, les tricolores la doivent aussi à leur chef d'orchestre, Didier Deschamps, auteur d'un coaching parfait en faisant entrer en fin de match Nzonzi (85ème) pour renforcer l'entre-jeu et Tolisso (86ème) pour bloquer le couloir gauche, où Lucas Hernandez éprouvait de plus en plus de difficultés à empêcher les centres.

Capitaine de l'unique équipe de France championne du Monde, en 1998, Deschamps tentera de rééditer l'exploit vingt ans plus tard, à trois jours près. Ce sera face à l'Angleterre ou la Croatie, qui s'affrontent mercredi dans la deuxième demi-finale, dimanche à Moscou. Les quelques cent heures qui nous séparent du coup d'envoi s'annoncent bien longues...


LES NOTES

France : Lloris (8) - Pavard (5), Varane (8), Umtiti (6), Hernandez (5) - Pogba (7), Kanté (7) - Mbappé (6), Griezmann (6), Matuidi (7) puis Tolisso (non noté) - Giroud (5) puis Nzonzi (non noté).

Belgique : Courtois (7) - Alderweireld (6), Kompany (5), Vertonghen (4)- Chadli (5) puis Batshuayi (non noté), Witsel (5), Dembélé (4) puis Mertens (non noté), Hazard (6) - De Bruyne (5), Fellaini (3) puis Carrasco (non noté) - Lukaku (4).

Photos Matchs : France 1 - 0 Belgique