ASM

Un ancien Monégasque prend sa retraite sportive

Commentaire(s)
François Modesto jouera le dernier match de sa carrière, samedi, face à Angers
François Modesto jouera le dernier match de sa carrière, samedi, face à Angers

A 37 ans, François Modesto a annoncé, samedi soir, qu'il allait mettre un terme à sa carrière de footballeur à l'issue de la saison. Le défenseur bastiais jouera même son dernier match dès samedi prochain, devant le public de Furani.

La boucle va donc être bouclée. Après dix-huit années passées au haut niveau, François Modesto a donc décidé de raccrocher. Et pas de n'importe quelle manière. Né à Bastia, formé au Sporting, l'ancien défenseur de Monaco et de l'Olympiakos jouera son dernier match sur ses terres, samedi prochain, face à Angers. "Ce sera un moment avec beaucoup d’émotion et très difficile pour moi, parce que j’avais toujours dit que je voulais finir à Bastia, et que j’ai tout fait pour y finir ma carrière, a confié Modesto, samedi, en marge de la rencontre entre Caen et Bastia (0-0). Donc, j’attends ça avec impatience, sans oublier que deux jours avant, il y aura le 5 mai (commémoration de la catastrophe de Furiani en 1992, ndlr), et j’espère que le stade sera plein".

Le défenseur bastiais est ensuite revenu sur les raisons de sa décision, prise "il y a deux mois". "La semaine passée, j’ai averti le staff technique, les joueurs et ma direction, que je mettais un terme à ma carrière, et voilà, c’est comme ça, c’est la vie. J’ai joué pendant 20 ans au haut niveau, je vais sur mes 38 ans, j’ai fini dans mon club de coeur, c’était le plus important pour moi et surtout le plus important était de bien finir à Bastia, de se sauver trois années consécutives, et je ne retiendrai que ça. Même si ça va beaucoup me manquer et que j’adore ce sport et ce métier, à un moment donné, il faut dire basta. Même si physiquement, j’aurai pu encore accompagner, je pense qu’il vaut mieux finir en haut que de faire une saison où ça peut mal se passer au niveau personnel".

Vers un retour sur la Principauté ?

Pas question, pour autant, de parler de pépin physique pour justifier cette fin de carrière. "C’est pour ça que c’est plus dur d’arrêter, car physiquement, j’ai rarement été blessé, j’ai une vie saine, je n’arrête pas par rapport à mon physique, j’arrête car à un moment donné, il faut prendre des décisions, même si c’est très difficile et que je vais peut être le regretter, car c’est normal, mais je resterai dans le monde du foot", a-t-il martelé.

Et Modesto d'étayer son propos : "Sans être prétentieux, j’ai joué vingt ans, j’ai été apprécié, et deux-trois clubs m’ont appelé pour que je les intègre". Parmi eux, deux de ses anciens clubs. Alors, un retour à Monaco à prévoir ? "Je ne sais pas, pour l’instant, je ne peux pas le dire, mais ce sont des anciens clubs (sourire)". Et à quel poste ? "Déjà, ils m’ont appelé, ça leur ferait plaisir que je revienne avec l’expérience que j’ai, mais je ne sais pas encore à quel poste pour démarrer une nouvelle carrière". Autant de questions auxquelles Modesto aura le temps de trouver le réponse après sa dernière sortie sur les terrains de Ligue 1, samedi prochain.