ASM

Pour Jardim, deux clubs peuvent encore concurrencer Monaco...

Commentaire(s)
Monaco n'a pas encore validé sa place sur le podium, prévient Jardim !
Monaco n'a pas encore validé sa place sur le podium, prévient Jardim !

Selon Leonardo Jardim, qui s'est exprimé aujourd'hui en conférence de presse, deux clubs peuvent encore concurrencer l'AS Monaco pour la 2e place du classement de Ligue 1 : Lyon et Saint-Etienne.

Le club de la Principauté n'a jamais aussi bien porté son nom. Derrière le roi incontestable et incontesté qu'est le Paris Saint-Germain, l'AS Monaco occupe le rôle de second du championnat de France. Une deuxième place à laquelle Leonardo Jardim et ses hommes sont accrochés comme des moules à leur Rocher, avec huit points d'avance sur la concurrence à dix journées du coup de sifflet final de cette édition 2015-2016. Mais l'entraîneur portugais, qui se prépare à un calendrier de fin de saison plutôt rude (déplacements à Paris, Rennes, Lille et Lyon et réception de Marseille), reste méfiant. D'après lui, l'escouade rouge et blanche reste à portée de canon de certains de ses poursuivants. Deux, en particulier...

L'Olympique Lyonnais, d'abord. Premiers poursuivants de Monaco au classement, les Gones ont affiché un visage très séduisant face a PSG ce week-end et pourraient surfer assez loin sur la vague provoquée par le séisme de cette victoire prestigieuse. "Lyon est une grosse équipe", a rappelé Jardim en conférence de presse, ce midi. "Une équipe qui a l'ambition de récupérer la 2e place. Ils ont gardé toute l'équipe de l'année dernière et acheté des joueurs en plus !"

Derrière le vice-champion de France lyonnais, d'autres clubs sont à l'affût de la moindre opportunité de grimper sur le podium, si ce n'est mieux, mais à en croire Jardim, l'un d'entre-eux présente davantage de garanties de réussite : l'AS Saint-Etienne. "Je crois qu'avec Lyon, ce sont les deux équipes qui peuvent ambitionner la deuxième place", estime l'ancien druide du Sporting Portugal. Entre les 60 kilomètres qui séparent Lyon de Saint-Etienne, on espère qu'il se transformera bientôt en devin...