ASM

Lecomte n'est pas inquiet malgré le début de saison délicat

Commentaire(s)
Lecomte reste serein pour l'avenir.
Lecomte reste serein pour l'avenir.

Après deux saisons passées à Montpellier au cours desquelles il a pu connaître sa première convocation en équipe de France, Benjamin Lecomte (28 ans) a décidé de rejoindre l'AS Monaco cet été afin d'y "grandir et progresser" comme il le confie dans un entretien paru dans L'Equipe ce dimanche. S'il avoue que l'attente autour de lui est nouvelle, il se dit "ambitieux" et veut "aller le plus loin possible". Interrogé au sujet des mauvais résultats de ce début de saison, il relativise. "Le truc, c'est qu'on (avec Aguilar) vient de l'extérieur. On est frais. On ne ressent pas la présence des éventuels fantômes de la saison passée. On est venus ici pour grandir et progresser, Monaco peut nous permettre cela. C'est un club qui fait partie des paliers dans une carrière. Et Monaco est un très, très beau palier" a-t-il raconté, avant d'expliquer que l'ASM a besoin de temps pour que tout se mette en place : "mais il y a du travail parce qu'on a une équipe en reconstruction. Les résultats ne sont pas ceux attendus, mais je ne suis pas du tout en état d'alerte à me dire que ça ne va pas. Au contraire, c'est tout à fait normal. C'est dans la difficulté qu'on va réussir à créer une cohésion de groupe, une vraie équipe. Ce qu'il manque, ce n'est pas de la qualité individuelle, parce qu'elle est très haute. Mais il faut construire une équipe. Ça, ça demande plus de temps."

Selon le gardien français - qui estime que "ce serait plus facile pour tout le monde, pour les joueurs et pour les clubs" si le mercato fermait ses portes à l'entame du championnat comme en Angleterre -, les Monégasques seront en mesure de réagir lorsque l'équipe aura plus d'automatismes. "Je le redis : il y a beaucoup de qualité dans le groupe, mais il n'y a pas encore cette équipe. L'équipe n'est même pas terminée. En plus de ça s'ajoutent des cartons rouges (Fabregas contre Lyon, Aguilar face à Metz), donc l'équipe ne peut pas se mettre en place. C'est un début de saison très compliqué. Mais, une fois que ça va se lancer, ça sera vraiment top" a-t-il confié, ajoutant que cette situation pourrait même être presque bénéfique à cette équipe. "C'est presque mieux de commencer comme ça parce que ça permet à tout le monde d'être tout de suite en alerte, plutôt que de trop bien commencer et de se casser la gueule en plein milieu de la saison. Je préfère qu'on commence difficilement et qu'une fois rodés on enchaîne. Ce que j'adore, c'est quand on vous dit : 'Bon, on s'était trompés'. J'espère qu'à la fin, quand on aura fait une belle saison, on nous dira : 'On s'était trompés sur vous'."