Le Prince Albert II sort de son silence


Le Prince Albert II de Monaco, au côté de Dimitri Rybolovlev.
Le Prince Albert II de Monaco, au côté de Dimitri Rybolovlev.

Une semaine après l'inculpation de Dimitri Rybolovlev, l'actionnaire principal de l'AS Monaco, pour « trafic d'influence actif », « corruption active » et « recel de violation du secret de l'instruction », le Prince Albert II de Monaco est sorti de son silence. Interrogé par Mediapart, le prince souverain du Rocher, grand supporter du club de la Principauté et également actionnaire minoritaire de l'ASM, a livré sa vision de l'affaire.

"Si jamais tout cela était avéré, je pense qu'il se retirera de lui-même", a-t-il lancé. "Monsieur Rybolovlev doit-il quitter la tête de l'AS Monaco ? L'enquête le dira. (...) Pour l'instant, il faut respecter la présomption d'innocence, à moins que lui-même décide de mettre fin à sa présidence de l'AS Monaco", a-t-il conclu auprès de nos confrères.