Henry lance le derby


Thierry Henry et l'ASM reçoivent Nice vendredi soir.
Thierry Henry et l'ASM reçoivent Nice vendredi soir.

À peine rentré d'Amiens, où il est allé glaner avec ses hommes son deuxième succès en tant qu'entraîneur de l'AS Monaco (0-2) hier soir, Thierry Henry était ce mercredi en conférence de presse, à J-2 du derby de la Côte d'Azur entre les Rouge-et-Blanc et l'OGC Nice (vendredi, 17e journée). Une nouvelle occasion pour lui de faire preuve de son éloquence, tout en mettant un léger coup de pression à ses joueurs... "Non, non, ce n'est pas bon enfant", a d'abord répété Henry. "Vous ne pouvez pas dire ça à un supporter de Nice ou de Monaco. J'ai été formé ici, donc je ne peux pas vous dire ça, on n'est pas supposé s'aimer. Ce n'est pas une attaque, ce n'est pas méchant, mais je ne peux pas vous dire que c'est bon enfant, ça ne l'a jamais été et ça ne le sera jamais."

"Ce n'est pas un truc de supporter, c'est un fait", a-t-il poursuivi. "Je ne suis pas né ici, mais j'y ai été formé, et j'ai été formé à ne pas aimer Nice et Cannes. Quand tu allais jouer Nice et Cannes en moins de 17, tu sentais qu'ils ne t'aimaient pas non plus. Les supporters de Nice et Monaco vont demander la victoire. Ce n'est pas pour rajouter de la pression, mais je sais que le derby est vraiment, vraiment difficile." Voilà qui devrait donner encore un peu plus de piquant à ce derby, également attendu pour les retrouvailles entre Henry et son ancien partenaire chez les Bleus Patrick Vieira.