ASM

Championnat, Ligue des Champions : Vasilyev affirme ses grandes ambitions

Commentaire(s)
Vasilyev attend une grande saison
Vasilyev attend une grande saison

Au matin d'affronter l'OM pour le premier choc de la saison, Vadim Vasilyev revient sur l'été tourmenté de son AS Monaco. Et sur les objectifs de la saison.

"Nous nous attendions à un début de saison un peu difficile, on le savait, on assume nos choix." Sur le plateau de Téléfoot, Vadim Vasilyev ne se cache pas. Fabinho, Moutinho, Lemar... l'ASM a vendu des cadres cet été. Le projet redémarre, mais "on est ambitieux", affirme le vice-président. Pour autant, Golovin et Chadli, qui viennent d'arriver, sont encore un peu justes. Jean-Eudes Aholou prend le temps de s'intégrer, tout comme Samuel Grandsir. "On ne verra pas le meilleur Monaco en septembre, concède le dirigeant, mais on veut remporter ce match contre Marseille."

Le moyen de frapper un grand coup avant de pouvoir réellement lancer la saison, avec une équipe complète. "On se donne du temps pour réussir", assure Vasilyev. Si l'ASM a laissé partir de nombreux cadres, elle a tenté de ramener "de la sérénité", "de l'assurance", et "de l'expérience", notamment grâce à Nasser Chadli, arrivé dans les dernières heures du mercato. "Nous attendions une bonne opportunité en fin de mercato, elle est arrivée. Il va encadrer les jeunes, ils en auront besoin." Encadrer les jeunes, oui, mais pour aller où ? "L'objectif est de faire mieux que l'année passée", assume le vice-président, pourtant dauphin du PSG la saison dernière.

Les progrès souhaités en Principauté concernent surtout l'Europe. Mais la campagne s'annonce d'emblée difficile, avec un groupe très relevé. "L'Atlético est favorite, le Borussia Dortmund est très fort aussi... Puis il ne faut pas sous-estimer le FC Bruges, qui a été champion deux fois en trois ans." En d'autres termes, la dernière place de la phase de groupe 2017-2018 est mal passée, mais la qualification sera difficile à atteindre dans la poule A cette saison. Face à ce long exercice rythmé par l'Europe, Vadim Vasilyev rappelle "le grand parcours d'il y a deux ans". Pour autant, l'équipe a changé, et le choc contre l'OM, ce dimanche (21 heures) sonne comme un premier grand test européen. Face aux Luiz Gustavo et Kevin Strootman, l'ASM devra se préparer à affronter Antoine Griezmann et Marco Reus.